Pendant que Jorge Lorenzo prenait un plaisir fou à battre le record de la piste de Sepang en jouant l’osmose totale avec sa Ducati rouge, d’autres simulaient. Entendez par là qu’ils se concentraient sur le fait d’accomplir un Grand Prix à blanc, avec des résultats qui avaient de quoi les satisfaire et les rassurer sur leurs capacités. D’où les sourires affichés, alors qu’au classement général, il n’y avait rien d’extraordinaire à célébrer. Ainsi, Marc Márquez…

Le site GPOne s’est penché sur les chronos établis lors des simulations de course que certains ont accompli lors du dernier jour passé en Malaisie. Resultat ? Si l’on veut bien accepter l’augure de ces temps au tour, force est de constater que l’homme fort a été un Marc Márquez qui, pendant quinze tours, est resté sur un rythme de 2’00 “5…

Pedrosa et Dovizioso suivent et seraient donc montés sur le podium de ce Grand Prix de Malaisie à blanc. Cependant, avec leurs 2’00 “7, ils auraient dû garder un œil sur Jack Miller qui, avec son 2’00 “8, aurait contrarié un Lorenzo finalement cinquième… Le Majorquin s’est contenté de 2’00 “9, qui est aussi l‘apanage de Crutchlow.

Tout ceci reste théorique mais tout de même intéressant. Les Yamaha ayant évité l’exercice restent des mystères. Mais on comprend mieux la sérénité d’un Márquez et le réalisme d’un Dovizioso au moment de quitter la Malaisie…