Durant trois journées, Stefan Bradl a pu essayer la Honda RC213V 2018 aux côtés du pilote d’essais officiels Hiroshi Aoyama sur le circuit de Sepang.

Après une pause de quatre mois en raison d’une blessure au poignet subie au Portugal, le pilote allemand a pu avant tout se rassurer sur sa condition physique après ses deux opérations chirurgicales, tout en se refamiliarisant avec une moto qu’il a quittée à la fin de la saison 2014 au terme de son contrat avec le team LCR.

Sans objectifs de performance, Stefan Bradl a laissé le soin à son coéquipier d’un jour de tester la nouvelle solution aérodynamique de la firme de Tokyo, se contentant simplement de retrouver la joie de piloter.

Stefan Bradl: « Je suis très soulagé. Mon retour après la pause de quatre mois a été très positif. Bien sûr, mon poignet et ma forme physique sont loin d’être à cent pour cent, mais je suis capable de piloter une machine de course assez vite pour ces circonstances. L’accent a donc été mis pour ce test, tout d’abord, à vérifier ma santé et à m’habituer de nouveau à la MotoGP Honda. Beaucoup de choses ont changé depuis que j’ai roulé pour la dernière fois à Valence en 2014. Mais je peux déjà dire que la Honda est très plaisante et amusante.
La condition de ma main droite est comme prévu. Ce n’est pas mieux, mais pas pire. Après trois jours de tests, bien sûr, les points de pression se font sentir, mais je suis content d’avoir profité de cette opportunité pour venir à Sepang. C’est vraiment bien que je puisse piloter à nouveau. Dommage que le dernier jour se soit terminé prématurément à cause d’une averse. J’aurais aimé faire quelques tours de plus. »

Si le Bavarois a pu ainsi faire son retour en piste en douceur et a même été crédité d’un officieux 2’03.2, il n’en reste pas moins vrai qu’il ne figure sur aucune liste de pilotes permanents 2018 !

La solution la plus probable quant à son avenir reste donc un contrat de pilotes d’essais officiels avec Honda, que certains membres bien informés du paddock déclarent déjà signé, et vont même jusqu’à anticiper une ou plusieurs wildcards cette année…