L’an passé, lors du Grand Prix de Malaisie de Moto2, le championnat s’arrêtait net pour un Tom Lüthi victime d’une violente chute. Relevé avec la cheville fracturée, le Suisse était contraint de sacrifier ses dernières chances de titre face à un Morbidelli, de fait couronné par le forfait de son adversaire. Mais Sepang sera aussi un commencement pour celui qui est à présent l’équipier du même Italien au sein du Marc VDS Racing. C’est en effet sur ce même tracé qu’il va débuter sa carrière de pilote MotoGP…

Le 28 janvier, Tom Lüthi va pouvoir effacer l’ardoise qu’il a en compte avec Sepang. Lieu où la tuile de la blessure lui est tombé dessus. Mais cette fois, ce sera la pause de la première pierre de sa carrière parmi la catégorie reine des Grands Prix : « l’objectif principal de cet hiver a été de pouvoir marcher à nouveau. J’ai pu m’entraîner comme il faut. Cette période a été difficile mais j’ai pu progresser et j’ai maintenant le sentiment d’avoir fait du bon travail ».

« J’ai fait du cross avec Julian Simon en Espagne et mes sensations sur la moto ont été bonnes. Alors je suis particulièrement motivé pour faire mes débuts en MotoGP à Sepang. Il faudra d’abord rester calme et concentré afin d’apprendre la moto. C’est un nouveau défi pour moi. Mais c’était bien de voir comment Morbidelli s’adaptait à la moto à Valence. Je sais maintenant ce qu’il me reste à faire. Je suis très impatient d’y être et de commencer mon apprentissage de la Honda ».

Tom Lüthi a raté les tests de Valence et de Jerez, mais il lui reste ceux de Sepang, de Buriram et du Qatar pour se mettre dans le bain.