Ce week-end du côté de Valencia, le monde du MotoGP va voir un nouvel acteur débouler dans son paddock. Un constructeur qui plus est, du nom de KTM. Et l’agent orange n’a pas l’intention de faire dans la figuration. Un message que l’inédite RC16 voudra faire passer dès sa première apparition en compétition officielle.

C’est l’aboutissement de 18 mois de travaux dans l’ombre et d’essais privés ou pas. Alex Hofmann, Randy De Puniet, Karel Abraham ou encore Tom Lüthi se sont succèdés au guidon de la moto autrichienne, mais aucun de ces pilotes n’auront l’honneur de la faire débuter dans le grand bain. L’opportunité sera celle d’un Mika Kallio, vice-Champion du Monde 125cc en 2005 et 2006 avec KTM, mais aussi second du championnat Moto2 en 2014. Année du projet MotoGP lancé par l’homme de Mattighofen, Pit Beirer.

Ce seront donc des débuts, mais KTM espère qu’ils seront plus que probants. Une détermination confirmée par le pilote Finlandais : « ce week-end sera mémorable aussi bien pour moi que pour tout le staff KTM” annonce-t-il. « Cette expérience sera très précieuse pour l’équipe et c’est aussi l’occasion pour moi de remonter sur une MotoGP. Je ne vais pas être en queue de peloton durant cette course. Je serai focalisé sur des objectifs que je me serai fixés après les essais libres. Et puis j’ai l’avantage de n’avoir aucune pression, je serai à fond à l’extinction des feux ».

Voilà qui est clair, et notamment pour des Aprilia qui seront les objectifs de la KTM. On rappellera qu’en 2017, les pilotes officiels du team orangé seront Pol Espargaró et Bradley Smith.

Tous les articles sur : Mika Kallio