C’est un chapitre de sa carrière que clôturera Lorenzo au terme du Grand Prix de Valencia attendu pour ce week-end. Le drapeau à damiers sera donné non seulement sur l’arrivée de la course mais aussi sur sa carrière chez Yamaha puisque, le lendemain, il se retrouvera chez Ducati pour les premiers tests de l’intersaison. Bien sûr, Por Fuera aimerait partir sur un ultime succès avec la M1.

Une réalisation qui mettrait un peu de baume au cœur dans une campagne où il aura raté l’essentiel. On rappellera que le Majorquin a laissé échapper sa couronne conquise sur ce même tracé Ricardo Tormo il y a un an. Il a laissé aussi filer son équipier Rossi vers la seconde place au général et il reste menacé par Viñales pour la troisième puisque celui qui le remplacera au sein des trois diapasons pointe encore à 17 unités.

Manquer cette dernière marche du podium au général serait une déception après neuf ans passés avec la firme d’Iwata. Un couple qui est monté sur 106 podiums, qui compte 43 succès, 38 positions de pointe et trois titres. Du coup pour Valencia, Lorenzo vise le haut : « ce sera un moment particulièrement émouvant. Ces neuf ans dans la même équipe m’ont tellement apporté ».

« C’est la raison pour laquelle je suis totalement motivé pour finir sur une victoire à Valencia. Ce ne sera pas simple car la compétition est très serrée mais on tentera tout pour y arriver ». On rappellera qu’aucun membre du staff actuel de Yamaha ne suivra Por Fuera dans son aventure chez Ducati, excepté son mécanicien de toujours. On se souviendra aussi que Lorenzo n’a pas eu l’autorisation de Yamaha pour faire tous les tests de cette fin d’année avec la Ducati. Il n’aura que les deux jours après le Grand Prix de Valencia. Et il ne devra piper mot de ses impressions sur la Desmosedici.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo