Parler de la retraite de Valentino Rossi, c’est, d’après le patron de Dorna Carmelo Ezpeleta, comme faire une insulte à celui dont on parle dans le sujet. Peut-être, mais c’est une préoccupation qui touche aussi les proches de celui qui, à 38 ans, est en lice pour un dixième titre mondial. Parmi eux, son fidèle compagnon « Uccio », qui est de tous les instants de la carrière du Doctor. Ce serait donc presqu’un avis autorisé sur cette brûlante question. Et voici son sentiment…

Celui qui répond au nom de Salucci a livré quelques mots sur son ami de toujours et légende vivante des Grands Prix moto, au quotidien La Repubblica : « Valentino était le seul de mes amis qui n’avait pas de travail fixe. J’ai commencé à le suivre mais dès le début, je savais que l’on resterait ensemble ». Et malgré la gloire acquise tout comme les années passées, le lien avec Tavullia reste vivace : « nos connaissances de toujours nous ont attendu au bar de Tavullia après les deux Grands Prix qui viennent de passer. Et ils nous ont grondé. Ils nous ont clairement dit que si on continuait comme ça, à faire des erreurs, alors le titre irait à Márquez ».

Un discernement villageois qui devrait interpeller Yamaha… D’autant plus que le Doctor se donne de la peine : « je n’ai jamais vu Valentino aussi concentré. Il ne pense qu’à ce dixième titre. Il s’entraîne dix heures par jour, il regarde les vidéos des courses et il suit aussi les pilotes en devenir. Il a fait des sacrifices énormes aussi bien physiques que mentales depuis qu’il a compris qu’avec les années qui passent, il a besoin de faire encore plus. Il ne fait que travailler ».

Oui mais après la saison 2018 qui marquera le terme de son présent contrat avec Yamaha ? Stop ou encore, à 40 ans… « Je crois qu’il y aura encore un contrat, peut-être d’un an même si je parie pour deux autres années. On verra ce que proposera Lin Jarvis. Ma fille et ma compagne nous disent de gagner ce dixième titre, sinon, on ne sera jamais en paix. Mais avec Valentino, vous savez, on ne sait jamais. Yamaha a besoin de lui, de sa passion, de son enthousiasme et lorsque ça s’arrêtera, ce sera un grand coup. Mais peut-être que l’attention se portera alors sur Morbidelli ».

Un message qui montre que la trajectoire de l’actuel pilote du Marc VDS Racing, leader de son championnat Moto2 et futur débutant en MotoGP sur la Honda de la même équipe, fait l’objet de toutes les attentions… Mais pour autant, s’il y a retraite sportive de Vale, ce sera seulement en moto. Car la compétition sera toujours d’actualité. Au 24h00 du Mans, au Dakar, en Formule 1 ou encore en Rallye ? Non, vous n’y êtes pas… ce sera l’Amérique ! « Je pense qu’il ira faire du NASCAR. On a déjà fait des tests et on s’est montrés assez compétitifs » …