Le ranch à Tavullia n’est donc plus seulement un lieu de rendez-vous entre passionnés triés sur le volet et évoluant autour du maître des lieux, Valentino Rossi. Une icône qui se retrouve plongée dans les affres de la vie quotidienne d’un propriétaire qui doit composer avec un voisinage qui n’a que peu d’intérêt pour la chose mécanique, mais qui en a énormément pour sa tranquillité. Lors de la course des 100 kms des Champions le week-end passé, les voisins ont râlé et ont appelé les forces de l’ordre. Vale dans les colonnes d’”Il Corriere della Sera”, a commenté l’enjeu…

Le ton monte à Tavullia sur un ranch qui n’espère pas connaître une poussée des antagonismes aboutissant à un scénario à la « OK Corral ». Entendez par là, au règlement de compte façon western… Mais force est de constater qu’avec cette mobilisation des voisins, ce site n’est plus seulement le centre névralgique de l’académie VR46. C’est aussi un point de discorde.

Reste que le lieu tient à cœur au Doctor. Ce qui ne fait qu’exacerber les enjeux. Le nonuple titré a ainsi précisé : « Je veux préparer au ranch les champions de demain. Au ranch, il n’y a pas de catégories, pas de statuts. Tout le monde est sur le même pied d’égalité. Le ranch est très important pour moi. C’est aussi un endroit où l’on partage comme c’est un lieu de travail. Je suis convaincu que le ranch me permet de prolonger ma carrière »

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP