Lors de la présentation Yamaha en vue de la campagne 2018 de MotoGP, Valentino Rossi a eu une pensée pour le team satellite d’Iwata, Tech3, qui doit faire face à la défection de dernière minute d’un Jonas Folger hélas souffrant. Une situation inconfortable pour l’écurie française qui a mobilisé au débotté un Yonny Hernandez à l’expérience de la catégorie avérée. Et qui aura une carte à jouer pour rester au-delà des tests de Sepang de ce week-end…

Sur cette situation, la première pensée du Doctor est pour le pilote : « c’est une mauvaise nouvelle, à commencer pour lui, car il semble avoir vraiment un sérieux problème. C’est dommage, il est très jeune et il avait montré ses capacités à être rapide en MotoGP ». Et notamment lors de son Grand Prix national au Sachsenring, où il a contesté la victoire à Márquez jusqu’au drapeau à damiers.

Puis Vale parle des troupes d’Hervé Poncharal : « cette situation est aussi compliquée pour lui et son team Tech3 car à ce stade il va être difficile de trouver un bon pilote pour la M1. C’est une bonne moto qui mérite un bon pilote… On ne peut trouver ce pilote que dans un petit groupe encore libre de tout engagement. Je ne sais pas qui ce sera, mais je suis curieux de le savoir ».

Celui qui tient la corde est le Colombien Yonny Hernandez sur lequel Hervé Poncharal a déclaré sur motogp.com : « au 20 janvier, tous les pilotes ou presque sont déjà signés. Je suis donc très content d’avoir trouvé Yonny. Je sais qu’il a des projets et je voudrais en profiter pour remercier M. Pedercini de l’avoir libéré pour le Test et de lui laisser essayer la Yamaha M1. Je suis ravi de lui donner la possibilité de rouler durant ces trois jours et de démontrer son potentiel aussi bien à Yamaha Motor Corporation et qu’à Monster Yamaha Tech3. Aucune décision concernant le pilote permanent ne sera prise avant notre retour de Sepang. Bien sûr nous analyserons en détails les performances de Yonny durant ces trois jours et évidemment il fait partie des pilotes de notre short list pour 2018 ».