Voici un texte écrit par Adam Wheeler pour le blog KTM que nous avons essayé de traduire du mieux possible.


RED BULL, KTM & MOTOGP™: TOUS A LA ‘MAISON’

Nous visitons la vaste hospitalité de Red Bull dans le paddock MotoGP et découvrons les objectifs et les désirs de l’entreprise dans le MotoGP….

Red Bull a émergé en MotoGP™ à travers Yamaha, plusieurs athlètes clés, une association avec HRC, le sponsoring de l’événement, les Rookies Cup et enfin une présence remarquée dans toutes les catégories de Grand Prix avec Red Bull KTM. Aujourd’hui, l’hospitalité Red Bull Energy Station est à la fois une présence subtile mais monolithique dans le paddock MotoGP™ et reflète l’ambition et la vision de l’entreprise, ainsi que la soif de prestige de KTM.

Marcher dans l’hospitalité, c’est un peu comme entrer dans les confins spacieux et aérés d’un hôtel. L’intérieur boisé avec des moniteurs, des réfrigérateurs et des sièges stratégiquement placés devient plus décontracté et moins fonctionnel (mais aussi plus exclusif) au fur et à mesure que l’on s’élève dans les trois étages. Un vaste bar à café accueille le visiteur une fois passés les portes et le showbike KTM.

Les 16 camions nécessaires à l’expédition de l’hospitalité de 788m2 ont fait leur entrée dans le paddock en 2017. L’établissement de restauration, de divertissement et d’affaires, est rapidement devenu une référence sur la façon dont Red Bull s’est développé dans le sport. « Nous avons parcouru un long chemin en MotoGP™ et je pense que la catégorie a augmenté d’année en année en termes de pertinence et de perception par le public, et ,en tant que marque, nous voulons être impliqués dans les meilleures catégories de sport mécanique », a commenté un porte-parole de Red Bull lors de notre visite et de notre tournée. « C’est une évidence d’être impliqué ici. Nous aimons vraiment cet environnement et il est accessible pour nous et agréable d’y travailler en tant que marque, et pour cette raison la taille de notre présence dans ce paddock a augmenté de manière significative ».

Les débuts de Red Bull dans le domaine de la moto ont eu lieu en 2007 avec la création de la Rookies Cup, une compétition sélective pour les Grand Prix qui a déjà produit des vedettes comme Johann Zarco, pour ne citer qu’un athlète parmi tant d’autres. La compétition a été soutenue par KTM et le lien autrichien s’est étendu à la Moto3 (le premier titre a été remporté en 2012) puis à la Moto2 avant de boucler le cercle en 2017 avec la KTM RC16 concrétisant l’intention de KTM de figurer dans la catégorie reine.

L’hospitalité est la maison commune à cette pyramide. « C’est la plaque tournante centrale pour KTM et Red Bull dans le paddock, et à partir de 2018, nous ferons entrer toutes nos entités à l’intérieur », commente notre guide. « C’est une excellente façon de donner à nos amis et partenaires une expérience de notre engagement dans le MotoGP™. Cet espace parle pour nous »

Plus d’une vingtaine d’employés semblent être occupés en permanence tandis que les invités mangent et boivent à quelques mètres des mécaniciens, des journalistes de télévision et des pilotes de Grand Prix. Red Bull a fait écarquiller bien des yeux en 2017 lorsque l’hospitalité qui est presque au niveau F1 (« Je pense que la station de Formule 1 est encore un peu plus grande, mais les équipes de F1 sont un peu plus grandes que les équipes MotoGP™. Je pense que c’est les deux tiers de la taille ») et qu’il faut trois jours pour construire et deux pour démonter, a été érigée pour la première fois. Mais depuis, elle a pris de l’expansion en termes d’échelle. « Principalement à cause de la Rookies Cup », nous dit-on. « Nous avions une deuxième installation pour eux, mais pour des raisons d’efficacité, nous les avons fait venir ici. Quand vous considérez que nous nourrissons entre 4 et 500 personnes à chaque repas en plusieurs services, cela vous donne une idée de la taille de l’opération et la met également en perspective puisque, certes, c’est un grand bâtiment, mais quand vous considérez le nombre de personnes, cela sert à quelque chose ».

On nous sert un café et on nous montre la terrasse sur le toit qui, une fois de plus, donne à l’hospitalité ce sentiment d’hôtel impeccable et désirable. Il y a un soupçon de luxe, la sensation de cantine en bas et le sentiment qu’il s’agit d’une havre important, loin de l’huile, du bruit et de l’ingénierie des motos de course. Nos hôtes sont prompts à souligner la polyvalence de l’emplacement. « Je pense que vous pouvez voir dans le style et la disposition que c’est un endroit multifonctionnel pour nous dans le paddock. Nous avons organisé des présentations, un lancement d’équipe et d’autres événements en conjonction avec Dorna. Il y a de nombreuses façons de l’utiliser et KTM organise des débriefings médiatiques avec des écrans géants et du multimédia. Notre personnel est également habitué à modifier rapidement la configuration ».

Des rumeurs ont circulé dans le paddock sur les millions nécessaires à la création et au fonctionnement de l’hospitalité. Il était donc irrésistible (quoique futile, comme on pouvait s’y attendre !) de demander un chiffre approximatif pour que tout cela se produise. « C’est un investissement ! », est sensiblement la réponse obtenue. « Forcément à cause de sa taille, mais aussi de la qualité que nous essayons d’apporter. Ce qui est important, c’est que notre produit, la boisson énergétique Red Bull, est quelque chose que nous utilisons beaucoup sur place et qui fait partie des occasions gastronomiques ; et ceci est un centre gastronomique, et un plutôt joli ! Nous essayons d’adapter nos produits ici ; nous sommes un produit haut de gamme et nous essayons donc d’adapter l’environnement dans un style et une manière similaires, c’est pourquoi nous accordons beaucoup d’attention aux détails et à la mise en place ».

Monter l’hospitalité sur au moins dix des dix-neuf épreuves MotoGP™ en 2018 n’est pas une tâche facile (ou bon marché). Y a-t-il un risque qu’il ne soit pas rentable à court terme ? Nous sommes accueillis avec un regard sérieux. « Bien sûr, si vous construisez une installation comme celle-ci, ce n’est pas seulement pour un an, alors le plan est de l’utiliser pendant de nombreuses années », nous a-t-on dit. « Pour nous, c’est la maison de Red Bull KTM, mais aussi de Red Bull et de nos invités. Nous planifions à long terme et la développons année après année. Nous essayons de maximiser l’installation et l’espace que nous obtenons de l’IRTA dans le paddock ». Wahou…, ça pourrait devenir encore plus grand alors. Il dispose déjà d’une terrasse détachable sur certains des plus grands circuits.

Ce qui est important pour les courses motocyclistes, c’est que l’unité est un symbole de la façon dont une grande entreprise veut continuer à soutenir ce sport. L’hospitalité n’apparaît peut-être pas dans d’autres paddocks de motos, mais c’est une déclaration sur la façon dont Red Bull voit la compétition à deux roues et sur leur synergie avec KTM. « Ces dernières années, le MotoGP™ s’est beaucoup développé en termes d’audience. Le motocross et le Supercross aux États-Unis sont deux sports sains. Nous sommes présents dans toutes les catégories clés du motocyclisme comme le MXGP avec Red Bull KTM, le Rallye et le Supercross. Nous essayons de trouver la stratégie pour être compétitifs dans ces catégories, surtout parce que nos concurrents sont très impliqués, en particulier dans le tout-terrain et qu’ils sont très actifs dans le sponsoring de ces catégories. Donc, nous essayons d’y trouver notre place, et la relation avec KTM nous aide beaucoup et nous avons gagné de nombreux championnats au fil des années ».

Alors que nous descendons les escaliers et que nous faisons nos adieux amicaux, il n’est pas difficile de comprendre comment et pourquoi Red Bull KTM progresse rapidement vers l’avant des grilles des Grands Prix.

Photos: Andreas Aufschnaiter/Red Bull Content Pool | Markus Berger

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP