Massimo Meregalli, team manager de l’équipe Movistar Yamaha, a expliqué dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport que l’usine d’Iwata préparait une M1 très améliorée.

Ça, c’est pour 2017, même si la machine sera essayée à Sepang fin novembre lors d’un test privé. Mais avant, encore faut-il terminer 2016, et de la meilleure façon possible.

C’est pourquoi, l’homme qui a pris la succession de Davide Brivio chez Yamaha se montre particulièrement bienveillant avec un Jorge Lorenzo qui pourrait être une des clefs en cas de possibilité de titre pour Valentino Rossi : “Chez Yamaha, la philosophie est qu’il n’y a pas de consignes de course tant que les mathématiques laissent une chance à un pilote. Mais si celui-ci est définitivement exclu de la lutte pour le titre, on pourrait lui demander (de jouer le jeu) et je ne serai pas étonné que Jorge le fasse.”

Soit. Honnêtement, avec un Jorge Lorenzo en partance chez Ducati, nous pensons plutôt comme Matteo Flamigni que ce n’est pas gagné d’avance, et même que ce n’est pas souhaitable, mais l’Italien essaie tout de même de se montrer persuasif : “Même s’il nous quitte en fin de saison, Jorge continuera à tester toutes les nouveautés, sauf celles qui concernent exclusivement 2017.”

Pas sûr que cela suffise réellement à convaincre le pilote majorquin…

Crédit photo : MotoGP.com

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi