Il y a un an, Yonny Hernandez se préparait à une inédite saison de Moto2 après des années passées en MotoGP. Un défi qui n’a finalement pas été relevé si bien que l’on a retrouvé le Colombien en Endurance avant qu’il ne s’assure d’une saison 2018 en Superbike sur une Kawasaki du team Pedercini. Puis Jonas Folger a jeté l’éponge, laissant orpheline une excellente Yamaha M1 Tech3. L’équipe française l’a envisagé au débotté pour les tests de Sepang qui commenceront cette semaine. Une pige aux airs d’opportunité tombée du ciel pour jouer sa dernière carte…

Il est bien connu que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Un cycle impitoyable qui tourne cette fois en faveur d’un Yonny Hernandez possiblement mobilisé pour tourner sur la Yamaha Tech3 à Sepang : « je suis vraiment désolé pour Jonas. Ce n’est pas sympa d’apprendre qu’un collègue pilote se retrouve contraint à renoncer pour des raisons de santé » commente l’ancien pilote Aspar Ducati sur GPone.

Il poursuit : « j’espère qu’il pourra revenir bientôt. Mon objectif cette saison, c’est le Superbike avec le team Pedercini et je suis concentré sur cette nouvelle aventure ». Vraiment ? On ne peut tout de même pas nier l’évidence du moment… « évidemment, en tant que pilote, si j’ai une opportunité pour revenir en MotoGP, je la prendrai. Mes années dans cette catégorie ont été magnifiques et importantes pour ma carrière, alors si j’ai une chance d’y retourner, je la saisirai. Maintenant, cependant, je dois penser à mon prochain objectif: je suis très remonté et motivé, je veux arriver en Superbike pour bien faire. L’équipe Pedercini est vraiment bonne et compétente et la Ninja, que j’ai déjà essayée à Jerez, je l’ai aimée ».

Les tests de Sepang débuteront le 28 janvier.