C’est en état d’urgence que se présente au Grand Prix d’Italie le Champion du Monde en titre du Moto2. Après cinq meetings, Johann Zarco pointe seulement quatrième d’un championnat où il a décidé de relever le dur défi de faire un doublé. Le voici avec 31 longueurs de retard sur un Alex Rins leader depuis la campagne de France.

L’an passé, le pilote Ajo qui prépare son entrée en MotoGP avec Suzuki avait fini second d’un Tito Rabat vainqueur. Un podium qui était son troisième de carrière en Italie puisque le Français a connu les honneurs de l’arrivée aussi en 2013 et 2011. C’est également sur cette piste du Mugello qu’il avait décroché la toute première pole position de sa carrière en 2011. Des résultats positifs sur lequel il devra s’appuyer en pensant qu’en 2015, Alex Rins avait souffert en Italie en se qualifiant neuvième et en terminant onzième. Les deux podiums au Mugello de l’Espagnol datent de 2013 et 2014 du temps de la Moto3.

Ceci dit, c’est Sam Lowes qui piaffe d’impatience de retrouver le tracé transalpin. Il y a un an, le Britannique, second au général provisoire, avait réalisé la pole-position pour se contenter ensuite de la quatrième place. Le tout avec une SpeedUp alors que cette année, le voilà sur une Kalex. Cette SpeedUp sera pilotée cette fois par un Corsi qui sera d’autant plus motivé qu’à l’accoutumée devant son public qu’il descend d’un podium au Mans.

Voilà un outsider de choix, un statut partagé avec Tom Lüthi qui aura à cœur d’effacer ses deux abandons successifs lors des deux dernières éditions alors qu’il compte trois podiums au Mugello. Arrivé deuxième de la course 125cc en 2005, le Suisse a ensuite enchaîné avec deux troisièmes places en 2008 et 2012. Son équipier Aegerter, enfin, pourrait bien y relancer sa saison. Le Suisse s’y était classé troisième après avoir un temps mené l’épreuve, son seul podium de l’année. Une ambition de rédemption qui sera partagée avec Jonas Folger qui aimerait bien faire honneur à son nouveau contrat Tech3 lui assurant une place en MotoGP avec une Yamaha par le biais d’un bon résultat.

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Ajo Motorsport