Cela faisait trop longtemps que l’on n’avait pas vu Bradley Smith à pareille fête. Depuis exactement sa signature comme pilote officiel KTM en vue de 2017. Lien de cause à effet ? Un passage à vide après s’être assuré un tel avenir ? En MotoGP, cependant, mieux vaut ne pas se faire trop longtemps oublier. Et l’Anglais s’est réveillé au bon moment, sauvant le week-end du team Tech3.

Car, pendant ce temps, Pol Espargaró se prenait les pieds dans le tapis. Qualifié sur la première partie de la grille, Smith a ensuite étonné avec un départ de feu qui l’a positionné carrément dans le trio de tête dans les premiers virages : « tout au long du week-end j’ai travaillé sur mes départs, plus que d’habitude, et ça semble avoir payé puisqu’au premier virage j’étais troisième » a commenté le Britannique. Certes, la suite a été plus compliquée mais Smith a su construite sa course sur cet envol réussi : « mon rythme n’était pas super en début de course mais je voulais rester proche de ceux de devant, car je savais que ça allait s’améliorer. J’ai pris soin de mes pneus, tout en restant constant. Petrucci a essayé de me battre dans les derniers tours mais mon réservoir n’était pas encore totalement à sec alors j’ai puisé dedans en toute fin de course. Je suis très content de terminer premier pilote indépendant ».

Et si c’était le véritable début de saison de Bradley. Car plus que son contrat KTM, c’est bien l’adaptation aux Michelin qui a retenu celui que Tech3 a formé et révélé : « nous avons légèrement modifié la moto comparé au Mans, même si j’avais déjà un bon feeling et je me suis senti bien. Terminer à trente secondes du vainqueur est un bon résultat. Ça prouve que nous travaillons dans la bonne direction. Au bout de six épreuves, nous sommes enfin arrivés à notre niveau de l’an passé. Ça a pris du temps mais nous avons encore plein de courses devant nous pour récupérer les points que nous avons perdus en début de saison. Au final, mon adaptation aux pneus Michelin a été un peu plus lente comparé à d’autres pilotes. Mais nous sommes là, je suis donc confiant pour les prochaines courses ». Confirmation attendue à Barcelone !

Tous les articles sur : Bradley Smith