C’était dans l’air humide du Lausitzring et c’est tombé sec ce matin. Nicky Hayden va faire un retour en MotoGP en Aragon comme remplaçant d’un Jack Miller souffrant d’une main et d’un poignet. Avec Alex Lowes, il sera le second pilote engagé dans la saison Superbike à s’aligner dans ce dernier Grand Prix avant la tournée outre-mer.

Le Champion du Monde 2006 va renouer avec la RC213V ce week-end en prenant le cuir du team Marc VDS. Le Kid du Kentucky va rouler en Aragon aux côtés de Tito Rabat. Il est ravi et en forme puisqu’il s’est assuré une place sur le podium samedi à l’arrivée de la première course au Lausitzring. Il compte aussi une victoire cette saison en Malaisie avec la Honda CBRR.

 “Jack Miller s’est blessé et avant toute chose, je tiens à souhaiter un prompt rétablissement à Jack,” commente Hayden. “Tout le monde sait que c’est un très bon ami à moi et que je suis quelqu’un qui croit en Jack. Ainsi, je ne veux pas le voir absent, mais il a besoin de se soigner afin de montrer son potentiel. C’est une autre équipe Honda et je travaille pour Honda Europe, ils ont besoin d’un pilote. Je suis là et en pleine forme, donc pourquoi pas !?“.

J’aime courir et je sais que ce n’est pas simple de réapparaître et faire du bon travail dans ce paddock plein de requins, pour ainsi dire. Je suis enthousiaste d’aller là-bas, d’essayer de m’amuser, de disputer une course et de voir ce que je peux faire“. Sur ce point, il sait que rien ne sera simple avec, notamment, la découverte des pneus Michelin : “J’aime les défis. J’aurais été d’autant plus enthousiaste si j’avais pu passer quelques jours sur la moto, faire connaissance avec l’équipe et apprendre les nouveaux pneus, mais ce n’est pas le cas et ce n’est pas ce pour quoi j’ai signé. Je sais dans quoi je m’engage. Ce n’est pas un retour en MotoGP pour moi, ce n’est pas une évaluation ! Je n’ai pas 22 ans, j’ai 35 ans désormais et ma maison est le WorldSBK. Mes objectifs sont dans ce championnat. C’est simplement une chance de disputer une course moto”. Début des hostilités, dès ce vendredi.

Tous les articles sur : Nicky Hayden