Andrea Iannone se souviendra longtemps de son voyage en avion entre Ibiza et la Grèce. Un transport aérien privé accompli avec sa dulcinée Belen Rodriguez. Tous les éléments du périple de rêve étaient donc réunis. Mais c’était sans compter sur une histoire de cigarette et d’autorité d’un commande bord qui a débarqué le couple avant d’arriver à destination. L’officiel Suzuki raconte.

Le vol de la discorde, la suite… L’incident qui a opposé un commandant de bord d’une ligne privée au couple Iannone-Rodiguez connaîtra des suites judiciaires puisque le duo a décidé de porter plainte contre le pilote. Tout ça pour une histoire de cigarette, électronique ou non, mais qui a déclenché tout de même l’alerte incendie dans l’avion. Après, tout est une question d’interprétation. Et figurez-vous que, de ce côté-là, Joe le Maniac ne manque pas d’imagination.

Dans les colonnes de la Corriere della Sera, celui qui va retrouver la piste à Silverstone ce week-end explique : « c’était une cigarette électronique. On a eu très peur. Le commandant de bord a fermé la porte du cockpit et a refusé de continuer à nous parler. L’avion a dévié de sa route et je n’avais aucune idée où il nous emmenait. J’ai pensé qu’on nous kidnappait. J’ai eu très peur. Je n’ai jamais été aussi effrayé qu’au cours de cette histoire. Ce n’est pas comme sur la moto où là, c’est moi qui suis aux commandes ».

« Lorsque nous avons atterri, la police nous attendait, mais c’est la procédure. Les policiers sont montés dans l’avion et n’ont pas constaté d’odeur de brûlé. La compagnie nous a présenté ses excuses et s’est dissociée de son pilote. Belen et moi ne voulons plus avoir à faire avec ce pilote ».