C’est un Zarco à la tête de 21 points d’avance sur Alex Rins au championnat qui arrive à Phillip Island. Un capital acquis au Motegi abordé avec une seule unité d’avance sur le même Espagnol. Une bouffée d’air qui va lui permettre d’aborder l’Australie en apnée. Car ce circuit ne lui a jamais vraiment souri.

Johann Zarco apprécie Phillip Island, mais Phillip Island ne fait pas de cadeau à Zarco. Le Français n’a vécu qu’un seul podium sur ce site. C’était du temps de la 125cc en 2011. Depuis rien et l’an dernier, il n’a pas fait mieux que septième. Mais il est vrai qu’il était déjà Champion du Monde.

Pendant ce temps, Alex Rins dominait son sujet. Si bien qu’il faudra avoir à l’œil le pilote Sito Pons, même s’il se ressentira sans doute encore de son épaule chiffonnée il y a une semaine au Japon : « notre rival pour le titre y est généralement fort là-bas, il a gagné l’an passé et il sera encore là cette année » reconnaît le pensionnaire Ajo.

« C’est un tracé où il est agréable de piloter. Je veux y comprendre comment aller vite car je n’y ai jamais conquis un podium depuis que je suis en Moto2. Terminer dans le trio de tête serait parfait. Sinon, il faudra être intelligent et chercher surtout à terminer devant Rins si cela est possible. Ce serait aussi un bon résultat ».

On rappellera que les deux hommes se retrouveront en MotoGP l’an prochain. Rins en tant qu’officiel Suzuki et Zarco comme pilote Tech3 Yamaha.

Tous les articles sur : Johann Zarco