Cal Crutchlow l’a dit dès qu’il est descendu de sa Honda à l’issue de ce Grand Prix d’Australie : J’étais persuadé de pouvoir remporter ce Grand Prix même si Marc Márquez était resté en course”.

Avec des “si”, tout est effectivement possible, mais ce qui est certain, c’est qu’il a incontestablement roulé plus vite que le pilote d’usine au 8e tour… et sans tomber !

On peut constater que Marc Marquez a entamé la course sur les chapeaux de roues, alors que ses concurrents ont connu une mise en température des pneus plus progressive, que ce soit par choix ou par obligation.

Les courbes indiquent par ailleurs une baisse générale de rythme à partir du 8 ou 9e tour, ainsi que la petite erreur au freinage  du virage #4 de Valentino Rossi lors du 18e tour.

Tous les articles sur : Cal Crutchlow, Marc Marquez