Dovizioso aurait des raisons à faire valoir une pointe de déception au moment de quitter Phillip Island. Il a connu la frustration de finir au pied du podium et le victorieux Crutchlow lui a subtilisé la sixième place au championnat. Et pourtant il n’en est rien. Le natif de Forlimpopoli est même plutôt heureux de son sort.

Pour comprendre cette satisfaction, il faut tout replacer dans son contexte. L’an dernier, Dovizioso avait souffert en Australie et depuis le début de cette saison, il n’a de cesse de demander une Desmosedici plus docile. Partant de là, finir quatrième dans une forme physique acceptable a de quoi donner le sourire aux lèvres : « je suis content de ma course même si je n’ai pas pu lutter pour le podium jusqu’au drapeau à damiers. Mais mon pneu arrière a perdu toute efficacité sur la fin et j’ai préféré lâcher prise plutôt que de risquer la chute ».

« Cette quatrième place est très positive et elle est plus importante qu’elle n‘y paraît. On a bien travaillé avec l’équipe durant tout le week-end. On a progressé sans cesse. J’ai gagné dans les courbes et dans la ligne droite et j’ai pu rester concentré sur mon pilotage jusqu’à la fin tout en tirant le meilleur de la moto dans les parties du tracé qui étaient les plus délicats pour nous ».

Il insiste : « la moto a vraiment progressé et ça me rend optimiste pour la suite. J’avais déjà senti ça au Japon et c’est un bon signal. Sauf qu’ici, j’ai eu un problème avec le pneu arrière qui n’enlève rien à notre bonne prestation. Nous allons maintenant en Malaisie qui est un mes circuits favoris. Le bitume cependant est neuf alors on verra si on y est compétitifs ».

De son côté Barberá a tenté de se classer septième en participant à la bataille de chiffonniers qui faisaient rage pour cet accessit. Il est hélas parti à la faute en s’attaquant à Miller. En Malaisie, il retrouvera sa GP14.2 puisque Iannone est annoncé sur le retour. Pendant ce temps Pirro roule avec la version 2017 de la Desmosedici à Valence.  Une prochaine saison qui verra Lorenzo arriver chez les rouges.

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso