Mike Jones, pilote australien né à Brisbane il y a 22 ans, est en train d’impressionner le paddock de la MotoGP.

Arrivé à Motegi pour remplacer un Hector Barbera allant suppléer Andrea Iannone, le pilote Avintia avait tout à découvrir; du circuit nippon aux freins en carbone, en passant par les pneus Michelin et l’électronique.

Bilan du week-end, une qualification à seulement un dixième d’un loris Baz en quête de confiance, et une 18e et dernière place lors du Grand Prix, en ayant toutefois le privilège de faire partie des 5 pilotes n’ayant pas tâter le bitume japonais.

Ce matin, sur un circuit qu’il connaît bien mais avec des conditions météo désastreuses, le fluet pilote s’est tout simplement classé 13e en FP1, devant Loris Baz et même Hector Barbera sur la Ducati officielle, et 2e d’une FP2 qui n’a vu que 6 pilotes prendre la piste.

Alors certes, on ne prétend évidement pas découvrir le futur Rossi ou Marquez de demain, mais avouons que le Champion d’Australie Superbike 2015 remplit sacrément bien son contrat et méritait ce petit coup de projecteur !

Mike Jones: “C’était incroyable de sortir sur une MotoGP devant les fans australiens à Phillip Island, et encore plus puisque je connais très bien ce circuit et que j’ai déjà eu une petite expérience sur la moto quand cette occasion s’est présentée. La session du matin a été bonne pour moi, parce que j’ai appris à connaître comment se comporte la moto dans des conditions humides. C’était une réelle surprise parce que c’était beaucoup plus facile de rouler sous la pluie que ce que à quoi je m’attendais. Après seulement quelques tours, j’ai eu une bonne compréhension de ce que les pneus faisaient et je me suis senti immédiatement à l’aise. Je suis un peu déçu que les conditions aient été beaucoup plus mauvaises l’après-midi et que nous n’ayons pas pu nous améliorer. C’est important pour moi de faire beaucoup de tours pour comprendre davantage la moto, mais nous ne pouvons pas contrôler la météo. C’est comme ça, et je peux seulement espérer qu’elle s’améliorera pour le reste du week-end pour que nous puissions également nous améliorer.”

Tous les articles sur : Mike Jones