Phillip Island et le cocktail MotoGP/Météo/Pneus/Réglementation ne réussit décidément pas aux ténors de la catégorie.

On se souvient de la bourde qu’avait fait Marc Marquez en 2013 en rentrant un tour trop tard pour changer de moto, ce qui lui avait valu une disqualification en course…

Cette année, c’est au tour de Valentino Rossi de s’être faire piéger d’une façon un peu analogue et, du coup, de devoir rétrograder de la seconde à la 20e place de la FP1, juste derrière son coéquipier.
Et comme la FP2 a été annulée, les deux pilotes Movistar Yamaha sont certainement impatients d’être à demain, d’autant que Jorge Lorenzo s’est montré particulièrement prudent ce matin…

Par ailleurs, Valentino Rossi a informé s’être cassé l’auriculaire gauche dans sa chute à Motegi, ce qui, des ses propres dires, ne devrait toutefois pas l’handicaper.

Massimo Meregalli, Directeur du team: “Aujourd’hui a été un scénario pour le moins tout sauf idéal. Les conditions de piste étaient extrêmes, rendant très difficile la possibilité de trouver un bon feeling pour les pilotes. Ceci est la pire sorte de météo pour essayer et régler une MotoGP. Néanmoins, nous avons quand même réussi à essayer deux ou trois réglages dans la séance du matin. Valentino a été tout à fait satisfait de l’équilibre de sa moto. Jorge n’a pas voulu prendre de risques inutiles aujourd’hui, et est seulement sorti pour quelques tours afin d’obtenir une première sensation sur la piste avec ses deux motos. Nous espérons une meilleure météo demain et du temps supplémentaire pour les essais afin que nos pilotes puissent se hisser en Q2.”

Jorge Lorenzo, 19e: “je suis sorti de la pit-lane assez tard ce matin et je n’ai pas fait beaucoup de tour lors du premier run. Je progressais petit à petit, mais je me suis arrêté trop tôt et quand j’ai essayé la deuxième moto, il y avait déjà plus d’eau sur la piste, et j’ai donc juste fait encore un tour. C’était difficile de trouver une bonne référence pour savoir sur quelle moto nous étions meilleur dans ces conditions.

Valentino Rossi, 20e: “Les conditions étaient très difficiles, aujourd’hui. Malheureusement, nous avons eu le mauvais temps, c’était très froid et il y avait beaucoup d’eau. Ce matin, nous avons pu rouler 20 minutes dans des conditions acceptables, et ce n’était pas si mal, j’étais plutôt fort. L’après-midi, la température a baissé et la quantité d’eau était trop élevée, et nous n’avons donc malheureusement pas pu piloter. Nous n’avons pas pu travailler sur le feeling avec la moto et nous gardons donc le plutôt bon sentiment que nous avions au début des essais, mais en même temps, les températures ont baissé, et nous devons donc attendre demain.”

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi