Très rapidement, KTM Factory Racing a décidé de collaborer avec Tech3 pour les années 2019 à 2021 dans le Championnat du Monde MotoGP, afin que l’équipe française constitue l’équipe satellite autrichienne.

Le Directeur de la course KTM, Pit Beirer, qualifie l’équipe Tech 3 d’Hervé Poncharal de partenaire désiré. Qu’en est-il pour la Moto2 ? Et pourquoi Marc VDS n’a-t-il pas été choisi ?

Günther Wiesinger a pu s’entretenir pour le site Speedweek avec le patron du service compétition de la firme autrichienne qui apporte quelques réponses…

Pit, le boss du Marc VDS team, Bartholémy, a été surpris. Il était intéressé par KTM. Quand les pourparlers avec Hervé Poncharal ont-ils commencé ?

Pit Beirer: (Il sourit) « Je ne me souviens pas exactement. Tout à coup, les contrats de signature étaient sur mon bureau…

« C’était définitivement un partenariat souhaité qui a été très rapidement convenu. Il est survenu après des discussions très courtes et intensives.

« Si vous trouvez un bon partenaire et que vous avez l’impression que tout va bien, et qu’il a tout ce dont vous avez besoin, pourquoi attendre et négocier et marchander avec quatre ou cinq autres partenaires ?

Vous n’avez pas parlé à d’autres équipes comme LCR ou Marc VDS ?

« Non, la première conversation était si évidente que nous avons dit : Il y a beaucoup de synergies avec Tech3 ! »

« Bien sûr, nous ne nous sommes pas rencontrés par hasard. Nous avons regardé ce que Poncharal et Tech3 ont fait dans le paddock au cours des 20 dernières années. C’est un partenaire de rêve…  Alors vous parlez à cette personne polie et bien rangée, et vous sentez qu’il se passe quelque chose. »

« Nous savions que Tech3 pourrait avoir des ennuis grâce à la politique du précédent partenaire japonais. Nous avons donc accepté très rapidement et n’avons pas perdu beaucoup de temps avec d’autres conversations. »

L’équipe Marc VDS Honda n’aurait pas été une éventualité ? L’équipe est entièrement financée jusqu’à la fin de 2021 et court en Moto2 avec toujours des pilotes forts pour la classe reine.

« Nous avons été informés du constructeur avec lequel Marc VDS cherchait une MotoGP après 2018. Ce n’était pas KTM. (Pit Beirer fait allusion à Suzuki).

Le directeur de l’équipe Marc VDS, Michael Bartholémy, a déjà confié à Speedweek au GP de Valence qu’il pouvait même imaginer passer de Kalex à KTM en 2018 en Moto2. Il vous a envoyé un texto le 21 décembre après la fin de l’affaire Pickworth, lui demandant s’il pouvait obtenir les deux KTM de Kiefer pour 2018. Vous lui avez répondu : « Pour qui ? »

« En décembre, j’ai été tellement surpris par cette question que je pensais vraiment qu’il parlait d’une autre équipe qu’il voulait ouvrir. Je ne m’attendais pas à ce que la question soit sérieuse pour son équipe n°1 au Championnat du monde. »

« Nous apprécions l’équipe de Marc VDS en tant qu’équipe incroyablement forte, sérieuse et professionnelle. Cela ne fait aucun doute. C’était peut-être une erreur que nous ne nous soyons jamais parlé. Seulement nous ne pouvons pas et ne devons pas travailler avec toutes les équipes. C’est pourquoi ce n’était pas une pensée très sérieuse pour moi juste avant Noël, d’intégrer l’équipe adverse la plus forte. Sinon, on aurait dit que KTM avait acheté l’ensemble du Moto2. »

Le PDG de KTM, Stefan Pierer, a déclaré qu’il aimerait faire monter les pilotes KTM Moto2 dans l’équipe satellite MotoGP en 2019.

« La question s’est posée à plusieurs reprises de savoir si nous nous sommes alliés avec Tech3 à cause des pilotes qu’ils ont sous contrat. Je dois le nier. Nous avons convenu de travailler ensemble car nous avons besoin de la structure pour avoir quatre motos en MotoGP après 2018.

Cela m’amène à la question suivante : la collaboration avec l’équipe Tech3 sera-t-elle étendue au Championnat du Monde Moto2 ?

« L’opportunité pour Hervé Poncharal de passer en KTM en Championnat du Monde Moto2 en 2019, et quels seront les pilotes que nous mettrons dans l’équipe Tech3 KTM MotoGP, est la prochaine étape dont nous parlerons. »

Mais vous n’avez pas entièrement tort quand vous attendez Tech3 en 2019 dans la catégorie Moto2 avec un changement pour KTM ?

« Hervé Poncharal n’a pas posé cette question si directement. Parce que nous avons eu très peu de contacts les uns avec les autres jusqu’à présent.

Ce serait un bon choix pour l’ensemble du projet si le partenaire qui sponsorise KTM MotoGP encourageait également son équipe avec KTM dans cette catégorie. Mais jusqu’à présent Tech3 construit sa propre moto. Ils ont actuellement des suspensions différentes. Nous parlerons de Moto2 à Hervé quand tous les projets 2018 seront bien avancés. »

 

Crédits photos Philipp Platzer pour KTM

Source : Speedweek

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, Marc VDS Racing Team, Monster Yamaha Tech3