Après sa chute à Sepang à environ 250 km/h, d’après les enregistrements de données, l’Espagnol a repris le guidon sur sa KTM de Supermotard. Son retour en forme est en bonne voie, puisqu’il participera même demain aux essais de Losail.

Pol occupait la quatrième position du classement du test malaisien le 29 janvier en fin de matinée, à seulement 0.5 de la meilleure performance du moment. Après la pause-déjeuner, lors de son tour de sortie des stands, la roue avant d’Espargaro se mettait en travers dans le virage 4 à environ 250 km/h et il allait percuter les protections extérieures de manière dévastatrice.

Il ressentait peu de douleur sur le moment, mais petit à petit la peine augmentait au niveau d’une cheville, puis ensuite du dos. Il terminait les essais à la quatorzième place, à 1.4 du chrono le plus rapide.

« Après mon retour de Sepang, j’ai souffert de maux de dos, a expliqué Pol. Au début, je pensais que c’était un problème avec un nerf. J’avais déjà eu cela dans le passé, quelque chose de très douloureux.

« J’ai voulu être soigné à l’hôpital de Barcelone. Là, les médecins m’ont dit que c’était pire que prévu, que j’avais besoin d’une intervention chirurgicale. Je ne voulais pas retarder cela pour être vraiment en forme en début de saison. »

Pol a dû renoncer du 16 au 18 février au test de Buriram en Thaïlande, où l’équipe Red Bull KTM a roulé seulement avec Bradley Smith et Mika Kallio.

« Pol est notre pilote le plus rapide et sans lui, nous n’avons pas pu exécuter le programme de test prévu, y compris des tests de performance à Sepang ou Buriram », a déclaré le manager de l’équipe Mike Leitner.

« D’une part, c’est triste, d’autre part, nous devions être heureux que Pol ne se soit pas blessé plus gravement dans cet accident à grande vitesse. L’opération était inévitable.

« Heureusement, Pol n’a pas eu besoin de rester longtemps à l’hôpital. Il a pu reprendre son programme d’entraînement rapidement. Nous avons poursuivi la préparation de la saison en Thaïlande avec Bradley Smith et Mika Kallio. »

Espargaro a repris l’entraînement rapidement après l’opération. Il se sent en forme. « J’ai tout fait pour reconstruire ma forme après l’opération. Malheureusement, je n’ai pas manqué seulement le test de la Thaïlande, qui était un test important, surtout sur un nouveau circuit de GP que j’aurais aimé découvrir, mais j’ai manqué aussi une journée et demie à Sepang.

« Onze jours après l’opération, je me suis entraîné sur ma Supermoto KTM le 24 février. Ça fait du bien. Je me sens de nouveau libre ».

Photos © Espargaro perso et KTM

Source : Speedweek