La saison n’a pas encore débuté que les deux pilotes Tech3 ont été publiquement mis sous pression par Yamaha.
Lin Jarvis a en effet dégainé le premier en affirmant qu’il ne voyait ni Bradley Smith ni Espargaro dans le team français l’année prochaine. Hervé Poncharal a confirmé en rajoutant que cela n’aurait aucun sens de les conserver après les années passées dans une équipe dont le but est de les faire s’envoler ailleurs.

Face à cet ultimatum de fait, Bradley Smith n’a guère communiqué, en espérant peut-être une place dans le team officiel l’année prochaine en cas de départ de Valentino Rossi.

A l’opposé, Pol Espargaro vient de faire une déclaration à Oriol Puigdemont pour lat.motorsport.com qui, en mettant en cause ouvertement son employeur, semble indiquer que le pilote de Granollers a définitivement renoncé à défendre les trois diapasons en 2017…

“J’ai besoin de leur aide et je ne la sens pas. La première année, ils ont demandé des résultats et ils les ont eus. J’ai terminé sixième bien qu’étant débutant. Ma moto a été la première des satellites. C’est vrai qu’en 2015, ça ne s’est pas bien passé, mais tout est très lié.
Mes résultats n’ont pas été bons et je ne m’en cache pas. Mais Yamaha nous a fait beaucoup de promesses qu’ils n’ont pas tenues. La saison dernière, on pouvait utiliser cinq moteurs et on en a utilisé seulement trois. Nous n’avons pas eu la boîte de vitesses seamless. Alors, jusqu’à quel point suis-je pilote officiel ?
Je ne pense pas que ce soit une question de moyens financiers, parce que je suis payé par Yamaha et que j’ai un bon salaire. Mais c’est peut-être une bêtise d’être pilote d’usine si j’ai la même moto que Bradley. Parfois, je préférerais gagner moins d’argent et qu’ils me donnent du meilleur matériel.”

Nous interrogerons évidemment Hervé Poncharal à ce sujet à son retour de Losail mais, de ce que nous avons vu depuis la Pit-Lane dans notre série « Spy Attitude », il convient de dire que Pol Espargaro disposait bien en 2015 du dernier cadre Yamaha, ce qui n’était pas le cas de Bradley Smith…

Pour rappel, Pol Espargaro a terminé la saison 2015 avec 67 points de moins que son coéquipier, ayant beaucoup de mal à avoir un pilotage aussi fluide que la M1 exige pour aller vite.

Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3