La rentrée en MotoGP sera-t-elle placée sous le sceau Ducati ? C’est possible au vu des premiers tests qui se sont déroulés fin juillet sur un tracé Autrichien qui s’est révélé comme une véritable aire de jeu pour les Desmosedici. Du coup, la pression est sur les rouges, qui recherchent désespérément un succès en Grand Prix depuis deux ans. D’autant plus qu’Andrea Dovizioso précise que tout est loin d’être acquis.

Avec Andrea Dovizioso dans son box, on est sûr que Ducati gardera toujours les pieds sur terre. Dire que l’Italien est du genre à avoir un optimisme mesuré serait presque un euphémisme. Mais le futur équipier de Jorge Lorenzo n’est pas du genre à s’enflammer. L’expérience lui a appris que la coupe était toujours loin des lèvres. Ce week-end, le retour au calendrier du MotoGP de l’Autriche pourrait être synonyme de come-back pour la Desmosedici sur la plus haute marche du podium. Aux pneus près.

Dovi nous le rappelle ainsi : c’est Michelin qui jouera encore une fois l’arbitre du meeting : « le tracé autrichien va bien à notre moto. Ces accélérations sur le premier et le deuxième rapport, ces lignes droites d’une longueur moyenne nous permettent d’être rapides assez facilement. Mais même si nous avons montré notre compétitivité lors des derniers tests, il faut attendre de voir quels sont les pneus qui vont être apportés par Michelin. Car la piste est abrasive et l’usure des pneus sera un paramètre incontournable, surtout sur la distance d’une course ».

Ducati engagera neuf motos ce week-end. Les pilotes satellites voudront jouer leur carte tandis qu’Andrea Iannone ne sera pas le dernier à vouloir jouer les patrons. Avec la fougue et la détermination qu’on lui connaît. Dovizioso est actuellement neuvième au championnat avec 59 points marqués.

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso