Lors de ce Grand Prix d’Autriche, les courbes ne nous apprennent pas grand chose que nous n’ayons vu à l’écran :
Valentino Rossi mécontent de sa 4e place car il avait le rythme de Jorge Lorenzo..
Jorge Lorenzo qui n’a fait qu’une seule erreur au 20e tour, ce dont ont profité les Ducati pour s’échapper…
– Les deux Yamaha avec un rythme baissier à partir du 16e tour…
– Les Ducati avec un rythme supérieur aux Yamaha à partir du 11e tour…
Andrea Iannone qui en avait toujours un peu sous la poignée, mais visiblement jusqu’au dernier tour.

Entre ses pneus un cran plus tendres, ses ailerons un cran plus développés, l’utilisation de l’ancien châssis ou la volonté de montrer qu’il est plus rapide que son coéquipier, difficile de trouver le facteur principal de cette victoire, mais toujours est-il que la stratégie fut osée et la démonstration brillante; Bravo The Maniac !