Maverick Viñales s’est élancé sixième pour une course autrichienne qu’il a fini sixième. Pour autant, l’officiel Suzuki n’a pas expédié les affaires courantes. Il a bien tenté de forcer le destin et a même pensé à un podium. Puis, après dix tours de course, sa GSX-RR l’a ramené à la raison.

« C’est le maximum que l’on pouvait faire ». Voilà le verdict d’un Maverick Viñales que l’on croit sur parole au vu de sa prestation. En compagnie des prétendants à la victoire en entame d’épreuve, il a montré de quoi il était capable avant de lâcher prise tout comme Marc Márquez. Il est ensuite resté en compagnie du double Champion du Monde avec dans l’idée de lui piquer son top 5 en vue de l’arrivée. Mais ses pneus en ont décidé autrement.

« J’ai essayé de suivre le groupe de tête dès le départ, et j’ai réussi » commente celui qui aura une Yamaha en 2017. « Je me sentais bien dans les premiers tours et capable de me battre pour le podium. Mais au onzième tour, j’ai dû baisser le rythme, comme Marc. On ne pouvait plus suivre. La moto est devenue difficile à piloter, elle patinait beaucoup à l’accélération. J’ai essayé de préserver mes pneus pour la fin, en pensant attaquer Márquez sur les freins. Mais finalement, les pneus avaient trop souffert ».

Ceci dit, il ne casse pas trop sa Suzuki : « je pense que finir à 14s du vainqueur sur tracé de type stop and go qui ne convient pas du tout à notre moto, ce n’est pas si mal. Nous avons bien fait notre travail même si nous ne pouvons pas être heureux du résultat car nous voulons plus ». Ce plus sera-t-il en République Tchèque dans une semaine ? « J’y avais fait une belle course l’an passé en me battant contre Pol Espargaró et Bradley Smith pour la septième place. J’y vais confiant car c’est une bonne piste. Je pense que nous serons performants là-bas ».

Son équipier Aleix Espargaró a été contraint de jeter l’éponge à trois tours du but, étant allé au bout de la souffrance avec son doigt fracturé à la main gauche. Au championnat, Viñales est cinquième du championnat avec 93 points. Il est poursuivi par Iannone qui en compte à présent 88 et reste une menace pour Pedrosa qui en a récolté jusque-là 105.

Tous les articles sur : Maverick Vinales