Incontestablement, la pression est de mise à Borgo Panigale car, depuis les essais réalisés au mois de juillet sur le Red Bull Ring, on y a tout à fait conscience que le prochain Grand Prix sera une opportunité à ne pas laisser échapper.

Pensez-donc… 4 Ducati aux 4 premières places, avec un écart de près d’une seconde sur la plus proche concurrence, à savoir Valentino Rossi.

final

Enfin, la victoire tant attendue depuis celle de Casey Stoner à Pillip Island en 2012 semble à portée de main. Encore faut-il savoir la saisir…

En tout cas, ce ne sera pas l’Australien qui le fera car, même s’il a terminé 3ème des essais pré-GP (et sans doute aurait-il terminé 1er s’il n’avait pas chuté en attaquant trop fort avec son pneu tendre, car il avait allumé les deux premiers partiels), il ne sera pas présent en Autriche, laissant finalement sa wild-card envisagée à l’outil multifonctions Michele Pirro.

Les essais ont montré un Andrea Iannone parfaitement à l’aise sur le circuit autrichien, avec 4 dixièmes d’avance sur son coéquipier. Très motivé pour battre son coéquipier et tous les autres, l’homme de Vasto est un sérieux candidat à la victoire si tant est qu’il ne s’emmêle pas une fois de plus les pinceaux…

Juste derrière, Andrea Dovizioso, qui a inscrit son deuxième podium de la saison en Allemagne, juste avant la trêve estivale. Régulier comme un diesel, le numéro 4 sera probablement lui aussi dans le groupe de tête, même si, lui non plus n’est pas à l’abri d’une erreur, comme il l’a montré aux Pays-Bas.

Derrière les Ducati usine, on retrouve Hector Barbera, qui les précède même au championnat ! Le pilote espagnol n’a pas l’air au courant qu’il ne possède “que” une GP14.2 et en fait très bon usage. Il a ainsi perdu son statut péjoratif de “suceur de roue” pour le troquer contre celui de leader des troupes Ducati au championnat du monde et se présente sur le Red Bull Ring plein d’espoir.

Mais, ces derniers temps, le pilote Avintia a trouvé plus fort que lui pour savoir tirer partie des opportunités en course en la personne de Scott Redding, 3e en Hollande et 4e en Allemagne. Sur sa GP 15, le pilote Pramac a été légèrement en retrait lors des essais pré-GP, mais figure néanmoins dans le Top 10 du classement final.

Ducati possède donc une paire d’as et une paire de rois dans son jeu, auquel il conviendra d’ajouter Danilo Petrucci, Eugene Laverty, Michele Pirro, Yonny Hernandez et Loris Baz, soit 9 motos sur une grille de 21.

Ne pas remporter le grand d’Autriche dans ces conditions serait un échec pour les troupes de Gigi Dall’Igna, d’autant que si la météo est actuellement exécrable sur le circuit de Styrie, le week-end devrait s’annoncer (très) froid  mais sec; de quoi, à priori, permettre aux machines italiennes d’exploiter toute la puissance de leur moteur sans mettre à mal leurs pneus français, même s’il convient de ne pas sous-estimer le talent des Fantastic Four…

Nous misons donc néanmoins sur une victoire Ducati en Autriche, même si rien n’est jamais écrit par avance.

Et vous?