DCIM100GOPROG0011501.

Misano ne comporte qu’une seule course puisque, traditionnellement, la piste est envahie après l’arrivée de la course des MotoGP, ce qui rend impossible la course du dimanche.

En y arrivant après les manches de Brno, ils étaient encore 4 jeunes pilotes à pouvoir prétendre être titré cette année, avec encore 3 épreuves à effectuer. Du moins théoriquement, car Marc Garcia s’étant cassé un doigt depuis Brno, il doit faire l’impasse sur cette manche italienne et seuls Sasaki, Viu et Fernandez peuvent encore remporter le titre.

race2_championship_170237

 

C’est justement ce dernier, Raúl Fernández, qui domine la quasi-totalité des essais, avant de se faire déborder dans les dernières secondes par Ayumu Sasaki puis, un peu plus surprenant, par Mattia Casadei, le local de l’épreuve.

Mattia Casadei: “Depuis le Red Bull Ring, j’ai trouvé de bons réglages pour la moto et j’ai de plus en plus confiance avec la moto. Maintenant, elle n’est pas parfaite mais je la comprends et c’est OK pour moi, j’ai un bon feeling avec elle et je n’ai pas dû aller jusqu’à la limite lors de la qualification. Je pense que je peux faire une très bonne course.”

Leader du championnat avec 26 points d’avance, Ayumu Sasaki sait qu’il en reste 75 à distribuer et commence à sentir la pression : “C’était un peu plus difficile aujourd’hui que lors des autres courses. J’étais un peu nerveux, je sais que je dois toujours marquer de gros points et je n’étais pas à l’aise avec les réglages de la moto. Nous les avons beaucoup changés pendant la journée et c’était seulement à la fin que nous avons obtenu une meilleure moto et que j’ai pu m’ajuster et bien rouler.”
“Félicitations à Casadei pour sa pole à domicile, c’est bien joué. Mais je me battrai avec lui pour la victoire; je ne serai pas nerveux demain.” ajoute-t-il avec un sourire.

practice_classification_193800

Le lendemain, samedi, ils sont 6 à se détacher et se battre pour la victoire: Viu, Toba, Florido, Sasaki, Fernandez et Skinner. Les six jeunes pilotes franchissent le drapeau à damier en moins de 3 dixièmes, mais le trio de tête est rapidement déclassé pour avoir franchi les limites de la piste à de nombreuses reprises.
Du coup, c’est encore Sasaki qui tire les marrons du feu en s’octroyant une victoire inespérée mais qui augmente finalement son avance au championnat à 31 points avant les deux dernières courses…

race_classification_180349

Ayumu Sasaki: “Je suis parti avec l’idée de gagner mais j’ai changé d’avis à la moitié de la course. Je me suis rendu compte que tout était si fou que si j’essayais de gagner, j’allais probablement chuter. J’ai donc été satisfait de faire la course avec Rory (Skinner) et Florido, car ils étaient plus raisonnables et c’était satisfaisant d’être cinquième.”

Au bord des larmes, Sasaki était clairement très ému et sûrement pas un gagnant heureux dans le parc fermé : “Ce n’était pas une course juste pour moi et ce n’était pas non-plus un résultat juste pour les autres gars. Ce n’est pas comme cela devrait être. Maintenant, je dois juste me concentrer sur Aragon, et gagner là pour remporter le championnat.”

race_championship_180451
Les deux dernières courses auront lieu samedi et dimanche prochains en Aragon.

Tous les articles sur : Ayumu Sasaki