DCIM100GOPROG0011501.

Si les manches autrichiennes de la Red Bull MotoGP Rookies Cup avaient été placées sous le signe d’Aleix Viu, Marc Garcia a fait encore plus fort à Brno puisqu’il s’est offert la qualification et les deux courses.

Le weekend a donc fort bien commencé pour le jeune Espagnol puisque non seulement il s’est adjugé la pole position mais ceux qui le précédaient au championnat, Sasaki, Fernandez et Viu, n’apparaissaient respectivement qu’en 5e, 3e et 6e position, soit un écart entre 3 et 7 dixièmes que le numéro 41 entendait bien mettre à profit durant les courses: “Oui, je suis heureux de cela. J’adore cette piste et j’ai vraiment de bonnes sensations avec la moto. Nous n’avons rien changé depuis le Red Bull Ring, cela n’est peut-être pas parfait mais je me sens bien dessus et j’ai un très bon rythme.”

practice_classification_191104

Mais si Marc Garcia avait réussi à construire un écart de quelques dixièmes sur un tour d’essais, il en fut tout autrement durant la première course, puisque, au terme de celle, ils étaient même 6 pilotes dans la même seconde. Mieux; sous le drapeau à damier, on retrouve les 4 leaders du championnat en moins de 5 centièmes de seconde!

“N’importe qui aurait pu la gagner” confirme Garcia avec un énorme sourire. “Mais je l’ai fait et je suis très heureux. Cela a été un super combat tout le temps en tête, les autres gars étaient très rapides, il n’y avait juste aucune chance de se détacher en tête. J’ai essayé au début, mais c’était impossible.”

race_classification_181324

Impossible? Pas vraiment puisque Marc Garcia y est parvenu le lendemain, pour la seconde course du week-end. Sur une piste encore très humide par endroits, mais sèche à d’autres, le pilote espagnol a pu progressivement se ménager un avantage de 3 secondes Raul Fernandez et Ayumu Sasaki, deux des quatre leaders du championnat.

Marc Garcia: “J’avais de très bonnes sensations sur la moto et je voulais juste attaquer aussi fort que possible pour m’échapper. J’avais un bon rythme et je voulais créer un bon écart pendant que les pneus fonctionnaient encore bien. A mi-course, ils glissaient beaucoup mais je savais comment ils se comportaient et j’avais une bonne avance, donc ce n’était pas un problème.”

race2_classification_170203

En arrivant à Brno, Marc Garcia comptait 55 points de retard sur le leader du championnat et 22 sur le  troisième. Après cette double victoire, il n’en concède plus que 37 sur le leader et 5 sur le 3e…

Côté Français, Alexandre Juanes rentre encore bredouille de ce week-end et nous publierons prochainement une interview de notre représentant.

La prochaine course aura lieu le 9 septembre à Misano.

race2_championship_170237

 

 

 

Tous les articles sur : Alexandre Juanes