Laguna Seca, juillet 2008. Entre Casey Stoner officiel Ducati, Champion du Monde en titre, et Valentino Rossi, fer de lance Yamaha qui découvrait le jeune Jorge Lorenzo dans son box, les choses étaient un peu tendues. Ce Grand Prix allait faire passer cette rivalité dans une autre dimension. Et c’est une manœuvre osée qui allait tout faire chavirer…

Il avait en face de lui un adversaire qui, depuis trois Grands Prix, l’assommait avec une Ducati qui enfilait les records du tour comme d’autres les perles. Depuis le début du week end, il n’avait cessé d’encaisser des écarts tels qu’ils auraient donné envie à d’autres de changer de métier. Bref, cette course de Laguna Seca était pliée, l’ogre Stoner allait tout rafler.

Que nenni ! On avait peut-être oublié qu’en face c’était Rossi. Il a serré les dents, n’a pas plié et s’est accroché comme jamais en faisant exactement ce qu’il avait à faire : saisir sa chance à bras le corps, agacer son adversaire en prenant les commandes et lui tenir tête coûte que coûte. A la Rocky et ça tombait bien, on était aux Etats Unis.

Le résultat a été un Grand Prix magnifique, un des plus beaux de l’Histoire car les deux hommes se sont livrés un duel au soleil sans merci. Ils se sont poussés dans leurs derniers retranchements sans jamais commettre l’irréparable et à l’issue de cette bataille homérique, c’est celui qui était techniquement le plus fort qui a plié devant la volonté de l’autre. Dans un freinage trop appuyé, le Champion du Monde australien a fait un écart, est sorti et a fini par mettre un genou à terre, au propre comme au figuré. Il remontera néanmoins sur sa selle pour finir second.

Valentino a donc remporté sa victoire américaine. Et pointait en tête du Championnat du Monde avec 25 points d’avance sur Stoner. Mais les magnifiques duellistes californiens étaient à peine descendus de leur fier destrier, que les micros de la BBC surprenaient cet échange spontané entre eux :

Rossi : « Belle course »

Stoner : « Pas du tout, tu ne peux pas te comporter comme ça »

Rossi : « C’est la course Casey »

Stoner : « C’est la course ? OK, on en reparlera »

Et en effet, l’Australien n’a pas apprécié le déroulement de ce Grand Prix des Etats Unis à Laguna Seca. Au risque de passer pour un mauvais perdant, il n’a pas hésité pas à accuser Valentino Rossi pour son agressivité sur la piste californienne : « Il s’agit de deux ou trois manoeuvres, que tout le monde a pu voir. Le reste de ces dernières ont été loyales et régulières, mais il y a ces actions avec lesquelles je ne m’accorde pas. J’ai connu des courses dures dans ma carrière. Je sais ce que c’est. Mais là c’était un peu trop. J’ai failli tomber plusieurs fois. »

Et justement, il avait fini par s’y mettre. Sur cette chute, il commentait : « il a semblé freiner plus tôt que la normale. J’aurais pu sans doute m’y attendre, car ce n’était pas la première fois qu’il le faisait. Mais je n’ai pas pu réagir assez vite. C’est ma faute. J’allais lui rentrer dedans, alors j’ai relâché les freins pour le contourner et je suis allé dans la terre. »

« Je ne pense pas que Dani ou Valentino auraient apprécié. Si je m‘étais comporté ainsi, je pense que j’aurais été sanctionné. Alors je ne répondrai pas sur ce terrain. Mais bon, Valentino a fait une grande course, il n’y rien à dire là-dessus. Il y a juste certaines manœuvres qui ont pour moi dépassé la mesure. Je lui en ai parlé sur le podium et la semaine prochaine, on y pensera plus. »

Mais en 2010, il y pensait encore… Interrogé en marge de la manifestation « Wrooom » sur les spéculations d’une arrivée de Valentino Rossi, rumeurs par ailleurs encouragées par le boss de Ducati lui-même de l’époque, Gabriele Del Torchio, l’Australien s’est d’abord rappelé de cette course de Laguna Seca en 2008. Un combat, dont le coup le plus spectaculaire a été porté par le prodige de Tavullia dans un « Corkscrew » négocié dans la terre du bord de piste. Et c’est justement ce qui pose problème au Champion du Monde 2007 : « j’ai vécu cette couse de la moto et il y a eu plusieurs coups déloyaux durant ces quelques tours » annonçait ainsi Casey. « Le règlement stipule clairement que les pilotes doivent rester sur la piste. Au « Corkscrew », Rossi m’a dépassé hors de la piste. Ce n’est pas correct. La course de Laguna Seca a été injuste. »

Tous les articles sur les Pilotes : Casey Stoner, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Movistar Yamaha MotoGP