Une succession quasi ininterrompue de virages plus ou moins serrés, seulement entrecoupée par deux courtes lignes droites, dont une en descente; le tracé allemand n’est, sur le papier, pas un cadeau pour les Ducati.

Et cela se confirme dans les résultats obtenus, la première machine italienne se classant 5e en 2015 avec Iannone, 5e en 2014 également avec Iannone (Pramac), 7e avec Dovizioso en 2013 et 6e en 2012 avec Rossi.

Bref, si un pilote des productions de Borgo Panigale peut réussir le quasi exploit de monter sur le podium allemand dimanche, cela pourrait bien être le bouillant Andrea Iannone qui a également, sans aucun doute, la motivation profonde de ravir à Hector Barbera et sa vieille GP14.2 leur “première place des Ducati” au classement du championnat du monde.

Andrea Iannone, 8e, 52 points: “Le circuit du Sachsenring n’a pas été particulièrement bénéfique pour nous, lors de ces dernières années, mais comme la moto est bien meilleure, nous espérons améliorer cela cette année.
Dans le passé, nous avions également quelques difficultés avec Assen, mais nous y avons été compétitifs durant tout le week-end cette année, donc je suis sûr que nous pouvons faire une bonne course en Allemagne.”

Tous les articles sur : Andrea Iannone