Johann Zarco über alles. Voilà un constat qui sied bien au Français après sa prestation lors d’un Grand Prix d’Allemagne enlevé avec la manière. Une course compliquée accomplie sur une piste détrempée qui a englouti 13 pilotes dont 4 sont tombés deux fois. Et non des moindres. Une difficulté bien négociée par le pilote Ajo.

Si bien d’ailleurs que le tricolore a fait l’admiration de son patron finlandais : « une fois encore, Johann a montré toute l’étendue de son professionnalisme et de sa maturité dans ce genre de situation compliquée » a commenté Aki Ajo. « Il y a beaucoup de pilotes rapides ici, mais il n’y en a pas autant qui peuvent gérer ce type de course. Aujourd’hui, Johann a montré qui était le Champion du Monde en titre ».

Sachant plier pour mieux observer avant de lancer son offensive, celui qui fêtait ses 26 ans ce week-end a montré que l’expérience acquise au fil des épreuves était au moins aussi utile qu’un état civil précoce : « je suis très heureux » déclare le futur pilote Tech3 en MotoGP. « C’était compliqué aujourd’hui surtout avec cette pluie qui n’a jamais cessé. En général, la piste finit par sécher, mais ça n’a jamais été le cas. C’était vraiment facile de tomber. J’ai compris que mon rythme était bon et j’ai d’abord préféré ne pas trop prendre de risques car j’avais eu quelques alertes. Je voulais juste rester devant en étant à l’aise avec la moto ».

Sixième à sept tours du but, le Cannois a ensuite augmenté de rythme pour prendre la tête. Et faire exploser ses adversaires : « lorsque l’équipe m’a dit que Rins était hors-course, je me suis détendu un peu. Mais je n’ai rien lâché car je voulais gagner. Dans le dernier virage, j’ai essayé de fermer la porte à Folger, mais il m’a quand même passé. Il était cependant en survitesse en sortie de virage ce qui m’a permis de le reprendre. C’est bien d’avoir gagné comme ça et mon avance au championnat est au-delà que ce que j’espérais avant cette course. Maintenant, il est temps de profiter de la trêve estivale ».

Un repos bien mérité. Jugez-en : quatrième victoire de l’année, sixième podium de la saison et le quatrième consécutif, 25 points d’avance sur Rins et 30 sur Lowes. Bonnes vacances Monsieur Johann Zarco !

Tous les articles sur : Johann Zarco