La première journée du Moto2 sur le Sachsenring a été du genre service deux en un. La faute à des averses qui n’ont accordé au protagoniste que peu de temps de roulage dans les deux séances. Un exercice périlleux dont s’est bien tiré un Nakagami qui a pris le haut de la feuille des temps au terme des deux occasions. Quatrième au final, Johann Zarco, lui, prépare son dimanche.

Toujours aussi méthodique, celui qui a pris les commandes de la course au titre et qui a depuis hier un passeport Tech3 Yamaha pour le MotoGP a fait ce qu’il faut pour préparer son échéance dominicale. Dans le quatuor de tête, il est juste devant son rival Sam Lowes tout en précédant celui qui lorgne sur sa couronne Alex Rins, seulement dixième : « lors des deux séances libres, on a analysé les conditions de piste pendant qu’elle séchait. On a ainsi recueilli des informations au cas où on rencontrerait ce genre de situation dimanche » assure le tricolore.

« Je suis content de cette journée car c’est une piste compliquée et très exigeante qui sollicite beaucoup les côtés gauche de la moto et du pilote. Je me sens très bien et l’équipe travaille dur pour m’offrir une moto facile à piloter. J’ai le sentiment que tout est sous contrôle et que la seule chose qu’il me reste à faire est de rester calme et concentré, tirer le meilleur parti de la piste et la façon la plus efficace de piloter ».

Pour la course ? « Être sur la première ligne est important ici pour bien s’élancer et être devant d’entrée. Mais par-dessus tout, c’est le rythme qui est primordial. C’est difficile de faire la différence au chrono alors il faut être régulier et rapide durant les 29 tours ». L’an dernier, Johann Zarco avait terminé second en Allemagne derrière Simeon et devant Rins.

Tous les articles sur : Johann Zarco