C’est une saison de Moto2 particulièrement disputée qui nous est offerte cette année. Les campagnes précédentes nous avaient donné l’habitude de voir émerger un patron à la mi-saison. Force est de constater que, cette fois, il est encore à trouver. Entre Zarco, Rins et Lowes, tout reste ouvert puisque chacun a connu son temps fort. Mais c’est le Français qui arrive dans la meilleure dynamique à l’abord de l’échéance allemande du calendrier.

Johan Zarco a ainsi réussi ce qui est le moins évident à accomplir dans une catégorie Moto2 où chaque millième se négocie au prix fort au guidon d’une moto pratiquement identique à celle des adversaires : combler en trois Grand Prix seulement un passif de 31 points. C’est pourtant ce que le Champion du Monde en titre a fait, grâce à deux victoires et une place de second. Pendant ce temps, ces deux adversaires directs marquaient le pas en se tenant éloigné de la plus haute marche d’un podium par ailleurs raté une fois. Au bilan, le pilote Ajo mène les débats grâce à son nombre de victoires plus élevé que la comptabilité d’un Rins qui affiche le même nombre de points. Sam Lowes suit à cinq longueurs.

L’an passé, c’est Xavier Simeon qui s’était imposé en Allemagne devant Zarco et Rins, Lowes se contentant de la cinquième place derrière Corsi mais devant un Lüthi qui reste en embuscade dans la course au titre. Le Suisse est quatrième au général provisoire avec 93 points. On notera que si le Français ne s’est jamais imposé sur le Sachsenring, tout comme le Britannique, l’Espagnol a connu ce bonheur en 2013 du temps de la Moto3.

Ceci dit, les outsiders seront nombreux à vouloir contrarier ce trio. Lüthi, on l’a dit, mais aussi Nakagami qui a enfin concrétisé dans la catégorie lors du dernier rendez-vous à Assen. Il faudra aussi surveiller les pilotes locaux que l’air du pays motivera encore un peu plus. Jonas Folger aura à cœur de fêter son nouveau contrat Tech3 pour le MotoGP par un résultat enfin à la hauteur des espoirs placés en lui. Sandro Cortese, son équipier voudra montrer qu’il n’a rien à lui envier en tentant de répéter son succès en Moto3 en 2012. De même Marcel Schrotter se dépouillera afin de rappeler au reste du plateau qu’il n’est pas un espoir du passé.

Enfin, on surveillera la prestation d’un Dominique Aegerter qui reviendra du Japon blessé suite à une chute lors des essais qualificatifs pour l’épreuve d’Endurance des 08h00 de Suzuka.

Pos.PiloteMotoPaysPoints
1Johann ZARCOKalexFRA126
2Alex RINSKalexSPA126
3Sam LOWESKalexGBR121
4Thomas LUTHIKalexSWI93
5Takaaki NAKAGAMIKalexJPN78
6Franco MORBIDELLIKalexITA66
7Jonas FOLGERKalexGER63
8Hafizh SYAHRINKalexMAL60
9Simone CORSISpeed UpITA59
10Dominique AEGERTERKalexSWI59
11Luis SALOMKalexSPA37
12Lorenzo BALDASSARRIKalexITA36
13Axel PONSKalexSPA34
14Xavier SIMEONSpeed UpBEL28
15Miguel OLIVEIRAKalexPOR24
16Marcel SCHROTTERKalexGER22
17Danny KENTKalexGBR14
18Mattia PASINIKalexITA14
19Sandro CORTESEKalexGER14
20Alex MARQUEZKalexSPA13
21Julian SIMONSpeed UpSPA10
22Luca MARINIKalexITA10
23Isaac VIÑALESTech 3SPA3
24Ratthapark WILAIROTKalexTHA3
25Xavi VIERGETech 3SPA3
26Jesko RAFFINKalexSWI2
27Robin MULHAUSERKalexSWI1
28Remy GARDNERKalexAUS1
29Edgar PONSKalexSPA
30Federico FULIGNIKalexITA
31Alessandro TONUCCIKalexITA
32Ramdan ROSLIKalexMAL
33Ricard CARDUSSuterSPA
34Efren VAZQUEZSuterSPA
35Danny ESLICKSuterUSA

Tous les articles sur : Alex Rins, Johann Zarco, Sam Lowes