L’émotion vous rattrape parfois au détour d’un virage.

En l’occurrence, un panneau « stop » situé sur la petite route qui fait le tour du circuit de Misano, et qui débouche sur la longue ligne droite de la SP 35. On entend encore les motos tourner sur la piste, et soudain, on découvre un drapeau américain et toute une série d’hommages en mémoire de Nicky Hayden.

D’un coup, le virtuel de la plupart des informations que nous recevons et rediffusons fait place au réel. Le drame s’est malheureusement produit là, il y a quelques mois.
Les passionnés ne l’ont pas oublié et fleurissent régulièrement ce « stop » bien trop banal que le champion américain, sur son vélo, n’a pas vraiment respecté.

Mourir à 10 km/h quand on a passé sa vie à plus de 300 est un de ces paradoxes trop con de la cruelle vie.

Ciao Nicky !

Tous les articles sur les Pilotes : Nicky Hayden

Tous les articles sur les Teams :