Ce matin, la piste détrempée de Misano avait prévenu qu’elle ne se laisserait pas dompter aussi facilement qu’avec le bitume sec qui avait été le quotidien des pilotes durant les deux derniers jours. Douze chutes, pas moins, avaient ainsi été recensées le temps d’un warm-up alors enlevé par le vainqueur de l’an passé du Grand Prix de San Marin, Lorenzo Baldassarri. Qui saurait s’accommoder des éléments ce dimanche dans un championnat mené par Morbidelli sous la menace de Lüthi ?

Avant de travailler sur la question, voici quelques éléments de réflexion en tableau…

 

#SanMarinoGP Moto2™

2016

2017

FP1

1’38.307 Takaaki Nakagami

 1’38.205 Alex Marquez
FP2

1’37.737 Takaaki Nakagami

 1’38.061 Mattia Pasini
FP3

1’37.908 Takaaki Nakagami

 1’37.941 Franco Morbidelli
Qualification

1’37.436 Johann Zarco

 1’37.390 Mattia Pasini
Warm Up

1’37.749 Takaaki Nakagami

 1’54.372 Lorenzo Baldassarri
Course

Baldassarri, Rins, Nakagami

Record

1’36.754 Zarco 2015

 

Ce treizième rendez-vous de la saison permettait à Nakagami de devenir le septième pilote à franchir le barre des 100 départs en Moto2 depuis 2010. Le plus rapide ce matin sous la pluie, Lorenzo Baldassarri, a remporté sa seule victoire en Moto2 l’an dernier à Misano. Il n’a plus figuré sur le podium depuis. Avec lui, Takaaki Nakagami (2013, 2015, 2016) et Tom Lüthi (2010) étaient les autres pilotes de la grille Moto2 à s’être hissé dans le Top 3 à Misano.

C’est sous l’averse que le peloton s’élançait pour 27 tours. En Moto3, peu avant, 19 pilotes étaient partis au tapis sur ce goudron glissant. Morbidelli prenait les commandes devant Aegerter et Pasini tandis que Quartararo se faisait une frayeur. Marini, lui ouvrait la liste des chutes au virage 15. Mackenzie suivait au virage 4.

Morbidelli prenait une avance de plus de deux secondes sur Aegerter qui laissait la meute en découdre pour la troisième place. Pasini et Baldassarri s’éliminaient de l’enjeu au virage 4 en chutant l’un après l’autre. Oliveira et Nakagami se chargeaient de la poursuite, et Lüthi pointait cinquième.

Vierge chutait dans le virage 16. Mais c’est surtout Morbidelli qui tombait au virage 8 après quatre tours. Lüthi se voyait offrir une opportunité de relancer totalement la course au titre avec ce second abandon de l’année du pilote Marc VDS.

Edgar Pons tombait au virage 4 et Aegerter menait la danse sur sa Suter devant son compatriote Lüthi qui devançait Oliveira. Navarro se retrouvait les quatre fers en l’air au virage 11 et Isaac Vinales au virage 6 comme Nagashima au virage 4.

Aegerter continuait à imposer un rythme apparemment facilement suivi par Lüthi en embuscade. Les deux hommes étaient dans le viseur d’Oliveira cependant à un peu plus d’une seconde et lui même sous la menace de Syahrin. Simeon arrêtait sa course dans le bac à graviers du virage 6. Et Oliveira stoppait sa représentation au virage 15 au grand dam de KTM. Augusto Fernandez complétait la liste des abondons sur chute dans la foulée.

Locatelli tombait au virage 5, signalant ainsi le moment du départ pour le team ItalTrans qui déplorait déjà l’abandon de son premier pilote Pasini. Nagashima chutait pour la seconde fois au virage 16. A la mi course, Quartararo pointait neuvième, à la lutte avec Cortese.

A dix tours du terme, le duo suisse poursuivait sa représentation commune. Aegerter tenait une possible victoire pour Suter alors que Lüthi pensait aux 20 points de sa place de dauphin qui le rapprochait déjà au classement général à neuf longueurs d’un Morbidelli qui avait déposé les armes.

Alex De Angelis tombait au virage 16, à six tours du but. Sa quatrième de la journée ! En fin de parcours, Syahrin sonnait la charge et rejoignait le couple de tête. On apprenait que Quartararo prendrait 2.5 s de pénalité une fois la ligne d’arrivée franchie. Sa huitième place était donc virtuelle…

Manzi tombait au virage 16. et Gardner s’y mettait pour la seconde fois. Nakagami partait à la faute dans le dernier tour qui consacrait Aegerter devant Lüthi et Syahrin. Bagnaia est quatrième devant Brad Binder qui profitait de la dernière chute de Corsi. Seize pilotes on vu l’arrivée d’une course à 21 chutes. La dernière victoire d’une Suter remontait à 2014…

#SanMarinoGP Moto2 Course: Classement

1. Dominique Aegerter SWI Kiefer Racing (Suter) 51m 39.709s 
2. Thomas Luthi SWI CarXpert Interwetten (Kalex) 51m 41.109s 
3. Hafizh Syahrin MAL Petronas Raceline Malaysia (Kalex) 51m 47.584s 
4. Francesco Bagnaia ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 52m 0.932s 
5. Brad Binder RSA Red Bull KTM Ajo (KTM) 52m 3.558s 
6. Sandro Cortese GER Dynavolt Intact GP (Suter) 52m 21.130s 
7. Fabio Quartararo FRA Pons HP40 (Kalex) 52m 22.816s 
8. Simone Corsi ITA Speed Up Racing (Speed Up) 52m 36.635s 
9. Khairul Idham Pawi MAL IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 52m 41.204s 
10. Jesko Raffin SWI Garage Plus Interwetten (Kalex) 52m 59.901s 
11. Takaaki Nakagami JPN IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 53m 12.157s 
12. Alex De Angelis RSM Dynavolt Intact GP (Suter) +1 lap 
13. Remy Gardner AUS Tech 3 Racing (Tech 3) +1 lap 
14. Tetsuta Nagashima JPN Teluru SAG Team (Kalex) +1 lap 
15. Xavi Vierge SPA Tech 3 Racing (Tech 3) +1 lap 
16. Federico Fuligni ITA Forward Junior Team (Kalex) +1 lap 
Stefano Manzi ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) DNF 
Joe Roberts USA AGR Team (Kalex) DNF 
Andrea Locatelli ITA Italtrans Racing Team (Kalex) DNF 
Iker Lecuona SPA Garage Plus Interwetten (Kalex) DNF 
Miguel Oliveira POR Red Bull KTM Ajo (KTM) DNF 
Xavier Simeon BEL Tasca Racing Scuderia Moto2 (Kalex) DNF 
Augusto Fernandez SPA Speed Up Racing (Speed Up) DNF 
Isaac Viñales SPA BE-A-VIP SAG Team (Kalex) DNF 
Jorge Navarro SPA Federal Oil Gresini Moto2 (Kalex) DNF 
Edgar Pons SPA Pons HP40 (Kalex) DNF 
Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) DNF 
Mattia Pasini ITA Italtrans Racing Team (Kalex) DNF 
Lorenzo Baldassarri ITA Forward Racing Team (Kalex) DNF 
Tarran Mackenzie GBR Kiefer Racing (Suter) DNF 
Luca Marini ITA Forward Racing Team (Kalex) DNF

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter

Tous les articles sur les Teams :