Dix-neuvième des tests de Valence pour sa découverte de la RS-GP en 1’32.075 à 2.042 de Marc Marquez, le Britannique va tenter cette semaine de progresser à Jerez et de se rapprocher des performances de son nouveau coéquipier Aleix Espargaro.

« Je supposais que l’Aprilia serait un peu plus facile que la Ducati. En fait elle n’était pas plus difficile, mais le style du moteur et celui du châssis étaient très différents, expliquait Scott. Comme lorsque je suis passé de la Honda à la Ducati, elles étaient en quelque sorte similaires mais c’était plus facile quand je suis allé sur la Ducati. »

« Ça tourne … dans des endroits étranges, mais ça tourne. Donc je peux prendre les mêmes trajectoires que les Yamaha et tout ça maintenant. C’est ce dont j’ai le plus souffert. Quand j’essayais de réduire le temps au tour, je me débattais le plus dans ce domaine. Il ne s’agissait pas de freiner plus fort ou d’ouvrir les gaz, il s’agissait de l’endroit où vous freiniez, et de la vitesse que vous preniez dans le virage. La moto a besoin de vitesse en virage. J’ai donc dû essayer de comprendre, mais c’était vraiment difficile. »

« La moto ne fait pas naturellement les choses qu’elle devrait faire, et vous devez forcer sur les freins. Je l’ai fait, mais mon niveau n’est pas le même que celui d’Aleix et c’est juste une de ces choses pour lesquelles vous avez besoin de temps pour vous adapter et vous y faire. »

Au début, la RS-GP était trop raide et agressive pour le goût de Redding. Mais des changements entre les deux jours du test valencien ont « adouci »  la moto pour la deuxième journée au cours de laquelle l’Anglais a expérimenté avec sa position de conduite et son style de pilotage. « La moto a des difficultés avec l’avant, donc vous devez beaucoup utiliser le frein arrière. Et c’est quelque chose sur lequel nous voulons travailler pour nous améliorer. Nous avons rendu la moto plus agile, le moteur plus moelleux et c’est mieux. »

« La taille de la moto est très différente. Dans les virages, ça ne me gêne pas vraiment, mais c’est juste dans la ligne droite qu’il me manque un peu. Nous avons monté des repose-pieds plus longs, ce qui était plutôt bien. J’ai fait quelques tests, je suis revenu en arrière avec l’électronique, je veux juste rendre la moto plus conviviale. »

Photo © Team Gresini Aprilia

Source : crash.net