Le constructeur autrichien a choisi des options techniques assez différentes de celles de ses concurrents, comme par exemple pour le cadre ainsi que pour les suspensions WP. KTM a une très grande expérience des châssis tubulaires, dont Ducati a été un ardent défenseur – avec succès – en Superbike.

Ducati avait également utilisé ce type de châssis de 2003 à 2008 en MotoGP, avant de passer au châssis en carbone en 2009. Les Italiens se dotèrent ensuite d’un cadre en poutres d’aluminium comme les Japonais. Du côté de KTM, on maîtrise maintenant suffisamment le châssis tubulaire en acier pour obtenir des performances satisfaisantes en MotoGP.

Selon le Directeur technique Sebastian Risse, « Nous avons beaucoup d’expérience dans d’autres catégories où cette question fondamentale est la même. Pour le moment, le point principal qui nous manque, et qui nous intéresse, est le savoir-faire, c’est à dire quelle est exactement la cible [pour les propriétés du châssis] ?

« Atteindre la cible en termes de conception particulière n’est pas un problème avec l’acier, pour nous, car nous avons beaucoup de savoir-faire dans la fabrication et le processus de conception pour le faire avec de l’acier.

« Mais nous devons savoir ce dont ont besoin les pneus, ce que cette catégorie nécessite, parce que c’est une moto très puissante par rapport aux autres catégories où nous avons de l’expérience. C’est principalement le processus dans lequel nous sommes actuellement, mais nous croyons que nous pouvons le faire avec de l’acier, sans aucun doute. »

KTM Motorsports utilise également le châssis tubulaire en acier dans les autres catégories Moto3 et Moto2.

Selon Pit Beirer, Le Directeur de KTM Motorsport, « Nous avions énormément de respect avant d’arriver et nous nous sommes préparés au mieux. Mais vous ne pouviez pas vous préparer entièrement pour votre première saison MotoGP. Nous devions donc apprendre tous les jours, toutes les heures dans ce paddock. Finalement, les choses se sont mieux déroulées qu’on ne l’envisageait.

« Nous avons pris le départ sur la toute dernière ligne de la grille au Qatar. Il faisait sombre, il pleuvait un peu et nous ne pouvions presque pas voir les feux de départ !

« Ensuite, nous sommes arrivés à la deuxième ligne il y a quelques semaines [Pol Espargaro s’est qualifié sixième en Australie]. C’est donc un développement incroyable. Notre équipe a fait un travail fantastique. Je dois remercier tous les pilotes et l’équipe pour cet effort. Nous sommes heureux et très fiers de faire partie de ce spectacle de compétition moto de première classe.”

Photo © Red Bull

Source : Crash.net

Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP