Meilleur temps de la veille malgré une gastro, seconde performance de ce samedi matin sec à 85 millièmes d’un bouillant Vinales et dominateur sous la pluie de l’après-midi, on prédisait le meilleur pour Marquez lors des qualifications à suivre. Hélas, c’est à la quatrième place que le Champion du Monde de l’année terminait l’exercice. La faute à une méforme ? Plutôt à une mauvaise direction technique.

Márquez a mal été récompensé de ses efforts en ce samedi en Malaisie. Maintenant, tout est relatif. La première ligne n’est manquée que pour 87 millièmes et l’Espagnol a largement démontré depuis le début du meeting qu’il serait un client aux avant-postes. D’ailleurs, il commence le bilan de sa journée ainsi : « quatrième, ce n’est pas un désastre. J’étais à l’aise dans la FP4 mais pour les qualifications on a voulu aller plus loin dans les réglages et cela a été une erreur. Nous reviendrons au précédent setup pour dimanche ».

Justement, quelle ambition pour la course ? « Je préférerais une piste sèche, ce serait mieux pour le spectacle. Si c’est humide, il sera difficile de lire la piste parce que si ça sèche, l’asphalte reste noir et on n’arrive pas à voir les traces d’humidité. Mais je me sens bien pour les deux conditions ».

« Je ne sais pas si je serai en mesure de me battre pour la victoire, mais pour le podium assurément. Nous devons encore déterminer nos choix de pneus ». Et la santé ? « Grâce aux médecins, la journée s’est bien passée, mieux que celle d’hier, et c’est l’important. Je reprends petit à petit des forces et je suis sûr que j’irai encore mieux demain ».

Tous les articles sur : Marc Marquez