L’une des grandes innovations de la grille des Moto3 en 2017 sera la présence de la SIC58 Squadra Corse, l’équipe de Paolo Simoncelli pour honorer la mémoire de son fils Marco, décédé à Sepang en 2011.

L’équipe n’est pas nouvelle, puisqu’elle a fait ses armes depuis 2013 en Championnat d’ Italie (CIV), puis, à partir de 2016 en Championnat du monde Junior FIM CEV Repsol, avec la 9e place de Tony Arbolino à la clef, suite à une victoire et une deuxième place.

 Paolo Simoncelli, toujours marqué et très réservé depuis le drame survenu, explique : “Le projet me passionne parce que, depuis que nous avons commencé, l’objectif était d’être dans le Mondial. Maintenant que nous l’avons atteint, nous avons l’ espoir de faire un bon début avec Tatsuki Suzuki, un pilote qui y a déjà couru en Moto3 et qui a beaucoup de potentiel, ainsi que Arbolino, un garçon qui est avec nous depuis que nous avons commencé; il est très talentueux, mais ce sera une année d’ apprentissage pour lui.”

Par ailleurs, Carlo Pernat nous a confié qu’il apporterait son expérience pour aider Paolo Simoncelli et la SIC58 Squadra Corse à faire leur première année en Grand Prix. On se rappelle que l’agent de Andrea Iannone avait déjà apporté son aide au team FMI Moto3, il y a quelques années, avant de se concentrer exclusivement sur son fougueux pilote…

Voici la philosophie de l’équipe : “Nous voulons être une école de pensée au-delà d’une école qui forme de jeunes sportifs, nous voulons que quand ces talents, à l’avenir, auront besoin d’un coup de pouce, ils le cherchent et ils puissent le trouver avant tout en eux-mêmes, de quelque chose que nous leur avons enseigné. Nous voulons que les gens puissent dire : qui est ce pilote ? Ah mais.. il arrive de l’école de Sic !!!”

Tous les articles sur : Tatsuki Suzuki, Tony Arbolino