C’est un Sam Lowes très amer qui a quitté son tracé de Silverstone. Lui qui rêvait de gloire devant son public et sur ses terres a connu le désastre dans la dernière partie de son Grand Prix de Grande Bretagne. Un coup de Trafalgar à la paternité attribué au Français Johann Zarco.

Pour le coup, Silverstone, c’était morne plaine pour le pilote Gresini qui venait de vivre son Waterloo. Tout se déroulait pourtant à la perfection jusque-là. Toutes les séances d’essais avaient été sienne y compris les qualifications. En course, il avait pris très tôt les commandes avant de faiblir pour une raison encore à déterminer. Revenu dans le peloton, il s’apprêtait à reprendre l’assaut, avant cet accident.

Un accrochage qui pourrait bien laisser durablement des traces et ce d’autant plus que les deux hommes se retrouveront dès la semaine prochaine à Misano : « j’ai eu des problèmes à un moment de la course mais tout est rentré ensuite dans l’ordre. En vue de l’arrivée, j’étais à l’aise et à trois tours de a fin, j’ai passé Zarco. Ceci fait, mon attention s’est tout de suite portée sur Lüthi qui menait. J’avais de quoi aller le chercher ».

« C’est à ce moment que Zarco m’a attaqué à l’intérieur et m’a carrément poussé hors de la piste. C’était une manœuvre stupide, une mauvaise manœuvre, et il l’a fait exprès. Il mérite donc sa pénalité, mais ça ne change rien pour moi. Ce dimanche était pour moi un dimanche spécial et je voulais vraiment gagner. Mais à cause de ça, ça n’a pas été possible ».

« J’ai travaillé si dur durant tout le week-end, j’étais rapide tant sur le mouillé sur le sec. En course, j’avais de quoi gagner. Je tenais à remporter ce succès chez moi. C’est très difficile d’accepter cette situation car je n’ai commis aucune erreur ». On rappellera que le Champion du Monde tricolore a expliqué sa manoeuvre aléatoire à cause d’un levier de frein abîmé suite à un précédent contact avec Lowes.

Reste à voir si cette désillusion ne se transformera pas en rancœur. Alex Rins a tiré les marrons du feu de cette bisbille pour revenir à 10 points au général du pilote Ajo. Le frère jumeau d’un Alex qui a fini treizième sa première course en MotoGP sur la Yamaha Tech3 est troisième au championnat avec 44 points de retard.

Tous les articles sur : Johann Zarco, Sam Lowes