Maverick Viñales l’avait clamé à qui voulait l’entendre au terme des séances d’essais libres accomplies sur le sec : ce Grand Prix de Grande Bretagne, il le sentait bien avec sa Suzuki. Ce dimanche, il n’a pas fait trop chaud et la piste est restée sèche, autant d’ingrédients qui ont révélé une GSX-RR en grande forme.

En grande forme et menée comme un avion de chasse par le top gun Maverick Viñales qui n’a pas raté l’occasion de s’ancrer définitivement dans la cours des grands. Avec cette première victoire chez l’élite, l’Espagnol de 21 ans se présente comme le seul pilote pouvant revendiquer des succès tant en Moto3 qu’en Moto2 et en MotoGP. De même, si son successeur Iannone avait soulagé Ducati d’une attente qui durait depuis 2010, le futur pilote Yamaha délivre Suzuki d’un jeûne commencé en 2007. Année ou Chris Vermeulen enlevait un Grand Prix de France humide. Sur le sec, jamais une machine d’Hamamatasu ne s’était imposée depuis Sete Gibernau en 2001. C’était à Valence avec une 500cc.

Bref, c’est plus que mission accomplie pour Viñales qui a filé à l’anglaise dès le second départ donné. L’équipier d’Aleix Espargaró a signé son meilleur chrono dès son deuxième tour de course, laissant le soin aux autres de se battre comme des chiffonniers. Bien lui en a pris, car, derrière, c’était la bataille d’Angleterre. Entre Crutchlow, Rossi et Márquez, il n’y a eu aucun cadeau et c’est le leader du championnat qui finira par craquer en fin de parcours après des joutes très viriles mais corrects avec les précités.

Pedrosa a un moment essayé de se joindre à une mêlée qu’aurait pu régler un Iannone qui a lancé son offensive à neuf tours du but avec ses pneus tendres. Mais le premier nommé n’a pas insisté alors que le second finira par chuter pour le compte. Reste que ce groupe compact nous a régalés. Loin de ces ébats, on trouve le reste du peloton menait par un Dovizioso diminué par sa blessure au genou et qui a contrôlé Aleix Espargaró et un anonyme Lorenzo. Le bitume était portant sec, mais Por Fuera avait choisi une combinaison tendre/dur au contraire du Doctor monté en dur/medium. Au bilan, une nouvelle contre-performance qui commence à peser lourd au moment de faire le point au championnat.

Petrucci et Bautista complètent le top 10. Une performance honorable pour l’Espagnol à l’Aprilia tout comme l’est celle d’un Alex Lowes pigiste qui, pour sa première apparition à ce niveau, ramène les points de la treizième position ! C’est le seul pilote Tech3 classé puisque Pol Espargaró n’a pas pris le second envol après que le premier ait été stoppé au drapeau rouge suite à son accident avec Loris Baz. Les deux infortunés vont pour le mieux. Le Français souffre d’une brûlure à la cuisse et il semble ne s’être rien cassé selon un premier bilan.

Dans la course au titre, Marc Márquez lâche des points et voit Rossi revenir à 50 longueurs soit la valeur de deux victoires. Lorenzo lâche prise accusant 64 points de retard tandis que c’est maintenant Viñales qui est quatrième avec 85 points de retard devant Pedrosa qui est relégué à 90 unités. Prochaine manche, dès le week-end prochain à Misano !

Silverstone, MotoGP, Course : Classement

1. Maverick Viñales ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 39m 3.559s
2. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 39m 7.039s
3. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 39m 7.622s
4. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 39m 9.551s
5. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 39m 9.940s
6. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP) 39m 15.862s
7. Aleix Espargaro ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 39m 20.231s
8. Jorge Lorenzo ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 39m 22.991s
9. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Yakhnich (Desmosedici GP15) 39m 29.177s
10. Alvaro Bautista ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 39m 35.643s
11. Yonny Hernandez COL Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP14.2) 39m 39.690s
12. Eugene Laverty IRL Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP14.2) 39m 42.689s
13. Alex Lowes GBR Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) 39m 43.702s
14. Hector Barbera ESP Avintia Racing (Desmosedici GP14.2) 39m 44.915s
15. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V)* 39m 45.502s
16. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 39m 51.169s
17. Scott Redding GBR Octo Pramac Yakhnich (Desmosedici GP15) 40m 59.736s
Andrea Iannone ITA Ducati Team (Desmosedici GP) DNF
Stefan Bradl GER Factory Aprilia Gresini (RS-GP) DNF
Loris Baz FRA Avintia Racing (Desmosedici GP14.2) DNS
Pol Espargaro ESP Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) DNS

Tous les articles sur : Maverick Vinales