C’est la frayeur de ce dimanche. Un accrochage violent entre Loris Baz et Pol Espargaró lors du premier tour du Grand Prix de Grande Bretagne. Un incident de course qui a imposé la sortie d’un drapeau rouge. Heureusement les deux pilotes sont indemnes.

Indemnes mais tout de même secoués. Et on le serait à moins après un tel choc. Le Français explique : « lorsque je me suis présenté au virage 2 j’étais à côté de Pol et j’étais en train de le doubler. Mais les gars devant ont freiné très tôt notamment Petrucci. Pour l’éviter, j’ai dû faire un léger écart et c’est là que Pol et moi nous nous sommes touchés ».

« Après, je ne me souviens plus de rien. Je me suis juste réveillé dans l’ambulance. Les conséquences auraient pu être bien pires et je me suis tout de suite ressenti de mon pied récemment opéré. Il me fait très mal mais la radio n’a révélé aucune fracture. Ce qui est le plus important est que Pol n’ait pas de sérieuses blessures non plus. C’est un incident de course comme il arrive parfois. Je n’ai rien fait d’inconsidéré ».

Les vis et plaques qui sont encore dans le pied de Loris n’ont pas bougées. Il souffre d’une entorse et d’une brûlure à la cuisse. Il ira lundi passer un scanner à l’hôpital de Genève afin de vérifier qu’il n’y ait aucune lésion. Dans une semaine, c‘est déjà Misano !

Tous les articles sur : Loris Baz, Pol Espargaro