En MotoGP, le spectacle est à tous les étages cette année. Y compris en dehors de la piste ! La preuve avec cet incident de course entre Bautista et Miller qui s’est prolongé dans le bac à graviers par un défi physique entre les deux hommes. L’Australien a été sanctionné d’une amende par la direction de course. Voici la version de l’Espagnol.

Álvaro Bautista peut avoir autant de regrets que Jack Miller en quittant le tracé de Jerez. Les points et les portes du top 5 étaient envisageables mais au lieu de ça, les deux ont fini ensemble par terre. Sur l’incident, le pilote de la Ducati Aspar explique : « j’ai tenté de dépasser Miller à l’intérieur du virage et peut-être que la piste était plus glissante à cet endroit. J’ai perdu l’avant et malheureusement, je l’ai embarqué avec moi ».

« Lorsque vous partez de loin ce sont des choses qui arrivent surtout lorsque votre rythme est supérieur à votre position de départ. Je comprends la déception immense dans ces moments, mais pousser un autre pilote ne donne pas une bonne image de notre sport. Donner un coup de pied à sa moto n‘est pas plus acceptable car ma moto n’y est pour rien ».

« Je ne sais pas s’il mérite une sanction ou pas pour ça et ce n’est pas de mon ressort. C’est un incident de course. Miller est venu dans le box demander des explications. C’est vrai qu’en début de courses on a vu des pilotes dépasser en dehors des limites de la piste et pousser d’autres pilotes. Moi, je tenais ma ligne et j’ai perdu l’avant. Il a compris, il s’est excusé pour le geste et on a convenu que ça pouvait arriver en course ».

« Je suis tombé et j’ai emmené un autre pilote avec moi et ce n’est pas ce qui me rend heureux. J’étais derrière Petrucci qui a fini septième je me sentais bien et je prenais les choses avec calme car je savais que la seconde partie de la course serait importante ». Hélas, il ne l’a jamais vue.