C’est sous des températures estivales que s’est déroulée la conférence de presse inaugurale du Grand Prix d’Espagne à Jerez. Y étaient conviés Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Marc Márquez (Repsol Honda Team), Cal Crutchlow (LCR Honda), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) et Jorge Lorenzo (Ducati) pour répondre aux questions de la presse internationale.

Après deux Grands Prix sans être monté sur le podium, Marc Márquez s’est replacé au championnat avec sa cinquième victoire consécutive à Austin.

Dorénavant troisième à 18 points de Valentino Rossi, il sait très bien que le circuit de Jerez est assez révélateur de la partie européenne du championnat. Dans une bonne dynamique malgré les performances des Yamaha, le pilote Honda entend donc bien, au moins figurer sur le podium, voire tenter de réduire l’écart avec les deux machines Iwata.

Marc Márquez : « bien sûr, à Austin, c’était le moment d’attaquer et d’obtenir un bon résultat puisque nos performances lors des entames des premières courses étaient bonnes, mais pour des raisons diverses je n’ai pas pu terminer en bonne position le dimanche. Mais OK, cela est finalement arrivé à Austin et nous sommes maintenant à Jerez. Nous avons fait un test ici en février et je m’y sens plutôt à l’aise. Je veux dire que le rythme était plutôt bon.

Bien sûr, nous arrivons maintenant avec une moto complètement différente car nous avons appris beaucoup de choses lors des premières courses. Donc oui, nous verrons durant le week-end. C’est une bonne piste et également une piste difficile. Cela dépend des années, cela dépend des pneus. L’année dernière, nous avons été en mesure d’être là durant tout le week-end mais les températures étaient très élevées le dimanche, et c’était assez difficile. Nous essaierons de faire de notre mieux et, bien sûr, de nous battre pour le podium. »