Chou blanc ! Pour la seconde fois de la saison en cinq Grand Prix disputés, Marc Márquez a annihilé ses chances en course en chutant. Au Grand Prix de France, la note est même plus salée : le quintuple titré regrettait son troisième accident dans le même secteur 1 depuis le début du meeting au Mans : « ce n’était définitivement pas ma partie du circuit » a commenté un MM93 philosophe… mais à présent quatrième au championnat, à 27 points du leader Viñales. Et à 10 longueurs de son équipier Pedrosa.

Le voilà aussi à trois unités de Valentino Rossi, mais ce dernier a connu le même écueil que lui. Parti avec un couple de médiums, Marc Márquez se distinguait de Pedrosa en médium soft alors que Cal Crutchlow était en dur médium. L’idole de Cervera explique : « j’utilise des réglages radicalement différents de ceux de Dani et de Cal. Vous pouvez être très rapide avec ces réglages mais ils rendent aussi la moto plus nerveuse à la limite. Cependant, en course, non seulement les Yamaha étaient plus fortes mais aussi mes collègues. Il va donc falloir chercher pourquoi ».

Sur sa chute, il explique : « elle est différente de celle de Jack Miller lors de la FP4. C’est au moment de relâcher les freins que j’ai perdu l’avant de la moto. Peut-être que j’avais pris plus d’angle. J’avais eu un mouvement au milieu de la courbe. C’était inattendu. Et c’est dommage car j’étais vraiment concentré sur le seul fait de finir cette course. Je pensais à la quatrième ou à la cinquième place. Mais je suis tombé ».

Il précise : « je ne me suis jamais bien senti avec le pneu avant durant tout le week-end. J’espère que les nouveaux pneus qui seront amenés au Mugello me donneront plus de confiance. La carcasse plus souple que l’on a eu durant ces cinq premières courses ne favorisent pas mon style de pilotage. Je souffre plus que mes collègues car ils pénalisent mon point fort qui est le freinage ».

« Qui plus est ce dimanche, les températures s’étaient élevées. J’attends donc de voir avec les autres pneus. Lors des tests à Jerez, ils m’avaient laissé un bon sentiment. J’espère retrouver les sensations qui me manquent avec l’avant pour être rapide ».

Quatrième au général provisoire, Marc Márquez se retrouve sous la menace de Johann Zarco qui le colle à trois points.

#SpanishGP Le Mans J.3 : Classement MotoGP

1. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 43m 29.793s
2. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 43m 32.927s
3. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 43m 37.510s
4. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 43m 41.016s
5. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 43m 43.312s
6. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 43m 53.795s
7. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 43m 55.526s
8. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 44m 2.396s
9. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 44m 15.577s
10. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 44m 18.125s
11. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 44m 19.829s
12. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 44m 22.454s
13. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 44m 22.972s
14. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 44m 25.225s
15. Sylvain Guintoli FRA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 44m 36.671s
Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) DNF
Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) DNF
Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) DNF
Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) DNF
Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) DNF
Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) DNF
Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) DNF
Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) DNF