Lors de la veillée d’armes du Grand Prix de France, Jorge Lorenzo annonçait sur la lancée de son podium conquis deux semaines auparavant à Jerez que tout était possible au Mans. Mais c’est d’abord la probabilité vérifiée de la pluie qui a dicté la règle au terme d’une première journée au ciel perturbé qui n’a pas tourné en faveur de Por Fuera.

Entre Jorge Lorenzo et la pluie, c’est une relation orageuse qui s’est souvent soldée par un résultat sec. Une ambiance générale qui ne s’est pas démentie lors de ce vendredi arrosé passé dans la Sarthe. Pourtant, lors de la séance d’essais libres du matin, les choses n’avaient pas trop mal commencé pour la recrue de choix de Ducati.

Puis la piste a séché et le rythme s’est accéléré : « au début, la piste était mouillée et je me sentais bien sur la Desmosedici » explique le Majorquin. « Sans attaquer vraiment, je restais avec les meilleurs chronos. Puis les trajectoires ont commencé à sécher et nous avons monté les slicks un peu trop tard ».

A partir de là, la prise de risque s’est révélée un facteur décisif, largement assumé par un Miller par exemple, mais moins partagé par Por Fuera : « je n’ai pas trouvé les bonnes sensations. Il y avait des zones encore humides et je n’ai pas voulu prendre de risque. Du coup, je n’ai pas pu intégrer le top 10 et donc entrer provisoirement en Q.2 ».

L’après-midi a été quant à lui vécu sur un bitume totalement mouillé : « je ne me suis pas senti en confiance car je manquais d’adhérence à l’arrière. Nous essaierons demain de trouver les réglages qui nous permettront dans n’importe quelles conditions ».

Avec sa performance en 1’41.947, c’est à la dix-septième place que pointe le quintuple titré. Son équipier Dovizioso est treizième après avoir amélioré d’une position son sort peu enviable du matin en raison, lui aussi, de pneus slicks montaient trop tard. De fait, au terme de la première journée du Grand Prix de France, aucun officiel Ducati n’est encore en Q.2.

#FrenchGP Le Mans J.1 : Chronos

1. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 37.467s
2. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 38.755s +1.288s
3. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 1m 39.248s +1.781s
4. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 1m 39.607s +2.140s
5. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 1m 40.427s +2.960s
6. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 1m 40.528s +3.061s
7. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 40.817s +3.350s
8. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 40.894s +3.427s
9. Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) 1m 41.024s +3.557s
10. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 41.307s +3.840s
11. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 41.562s +4.095s
12. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 1m 41.644s +4.177s
13. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 41.854s +4.387s
14. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 41.871s +4.404s
15. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 1m 41.887s +4.420s
16. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 41.947s +4.480s
17. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 1m 42.040s +4.573s
18. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 42.094s +4.627s
19. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 1m 42.243s +4.776s
20. Sylvain Guintoli FRA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 42.891s +5.424s
21. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 1m 42.953s +5.486s
22. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 43.114s +5.647s
23. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 43.519s +6.052s