Ce sont des conditions radicalement différentes de celles du matin que les protagonistes du Moto2 ont affronté en cette fin de journée du vendredi à Jerez. Les 17° humides étaient oubliés au profit d’un soleil arrivant à s’immiscer entre les nuages chauffant l’atmosphère à plus de 20° et la piste à 29°. Une redistribution des cartes donc. Et l’occasion de jauger les atouts du plus rapide lors de l’entame de ce Grand Prix d’Espagne : Alex Márquez.

Avant de se lancer dans les hostilités à l’heure du goûter, voici le point de situation dans la catégorie, figé au moment de la pause déjeuner.

#SpanishGP Moto2

2016

2017

FP1 1’42.642 Takaaki Nakagami  1’58.299 AlexMarquez
FP2 1’42.667 Jonas Folger
FP3 1’42.673 Lorenzo Baldassarri
Qualification 1’42.408 Sam Lowes
Warm Up 1’42.906 Sam Lowes
Course Lowes, Folger, Rins
Record 1’42.408 Sam Lowes 2016

Après dix minutes, les habitués du haut de la feuille des temps avaient déjà repris leurs places avec un Lüthi en tête en 1’44.263, poursuivi par les deux pilotes du Marc VDS, Morbidelli menant devant Alex Márquez. L’Espagnol inversait la tendance sans trop attendre en réalisant un 1’43.708 qui lui rendait les commandes de la catégorie pour ce vendredi.

Luca Marini se faisait une frayeur mais Morbidelli restait le nez dans la bulle pour un 1’43.417 qui lui donnait l’avantage. Baldassarri se rappelait au bon souvenir de tous en intégrant un trio de tête d’où était bouté Lüthi. Andrea Locatelli se mettait par terre et ouvrait la liste des chutes.

Une liste qui sera valorisée par le nom de Morbidelli au virage neuf. Le leader du championnat était imité dans la foulée au virage 6 par Axel Pons. A la différence de l’Espagnol, c’était la première chute de la saison pour le triple vainqueur de cette entame de campagne.

Le temps de rentrer et se nettoyer un peu, Franco Morbidelli repartait au combat pour le dernier quart d’heure, en tenant toujours la tête de l’exercice. Cardus chutait de sa KTM au virage neuf mais Fabio Quartararo intégrait le top 5 avec une performance en 1’43.575. Ce n’était que le début puisque le Français prenait ses responsabilités en s’installant carrément en tête en 1’43.417. Un beau coup d’éclat sur une piste où, en 2015, il avait signé la pole-position pour ce qui était alors sa quatrième course en Moto3. Une démonstration avant un accident au décidément peu indulgent virage 9.

Aegerter n’en demandait pas temps avec une Suter que Danny Kent a pourtant rejeté. Le Suisse du team Kiefer était l’homme à battre à moins de cinq minutes de la fin des hostilités. Une mission qu’a volontiers embrassé Alex Marquez qui revenait en tête à deux minutes du drapeau à damiers au terme d’un tour qui aurait pu être meilleur sans la relative gêne d’un Manzi qui devra purger une peine lors de ce Grand Prix, après avoir été rendu responsable de la chute de Simon alors chez Tech3 à Austin.

Yonny Hernandez se relevait de sa seconde chute du jour lorsqu’Edgar Pons sollicitait à nouveau les commissaires du virage 9.  On en restait là avec un Alex Marquez leader en 1’43.121 devant Aegerter et un détonnant Xavier Vierge sur la Mistral610. La moto française devançait le Français Quartararo, satisfait de sa quatrième place synonyme de meilleur débutant.

Le top5 était fermé par Morbidelli lui-même qui devance Pasini, la KTM d’Oliveira, puis le trio de l’école VR46 composé de Marini, Baldassari et Bagnaia. Les déceptions s’appellent Lüthi, quatorzième et Nakagami seulement seizième.

#SpanishGP Moto2 FP2: Chronos

1. Alex Marquez SPA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 1m 43.121s
2. Dominique Aegerter SWI Kiefer Racing (Suter) 1m 43.279s
3. Xavi Vierge SPA Tech 3 Racing (Tech 3) 1m 43.351s
4. Fabio Quartararo FRA Pons HP40 (Kalex) 1m 43.377s
5. Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 1m 43.417s

6. Mattia Pasini ITA Italtrans Racing Team (Kalex) 1m 43.512s
7. Miguel Oliveira POR Red Bull KTM Ajo (KTM) 1m 43.544s
8. Luca Marini ITA Forward Racing Team (Kalex) 1m 43.556s
9. Lorenzo Baldassarri ITA Forward Racing Team (Kalex) 1m 43.564s
10. Francesco Bagnaia ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 1m 43.809s
11. Axel Pons SPA RW Racing GP (Kalex) 1m 43.819s
12. Jorge Navarro SPA Federal Oil Gresini Moto2 (Kalex) 1m 43.837s
13. Simone Corsi ITA Speed Up Racing (Speed Up) 1m 43.879s
14. Thomas Luthi SWI CarXpert Interwetten (Kalex) 1m 43.986s
15. Sandro Cortese GER Dynavolt Intact GP (Suter) 1m 44.079s
16. Takaaki Nakagami JPN IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 1m 44.126s
17. Marcel Schrotter GER Dynavolt Intact GP (Suter) 1m 44.142s
18. Xavier Simeon BEL Tasca Racing Scuderia Moto2 (Kalex) 1m 44.180s
19. Hafizh Syahrin MAL Petronas Raceline Malaysia (Kalex) 1m 44.242s
20. Tetsuta Nagashima JPN Teluru SAG Team (Kalex) 1m 44.260s
21. Isaac Viñales SPA BE-A-VIP SAG Team (Kalex) 1m 44.268s
22. Edgar Pons SPA Pons HP40 (Kalex) 1m 44.269s
23. Ricard Cardus SPA Red Bull KTM Ajo (KTM) 1m 44.287s
24. Yonny Hernandez COL AGR Team (Kalex) 1m 44.315s
25. Iker Lecuona SPA Garage Plus Interwetten (Kalex) 1m 44.501s
26. Khairul Idham Pawi MAL IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 1m 44.616s
27. Jesko Raffin SWI Garage Plus Interwetten (Kalex) 1m 45.157s
28. Andrea Locatelli ITA Italtrans Racing Team (Kalex) 1m 45.256s
29. Remy Gardner AUS Tech 3 Racing (Tech 3) 1m 45.265s
30. Stefano Manzi ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 1m 45.414s
31. Axel Bassani ITA Speed Up Racing (Speed Up) 1m 45.690s
32. Federico Fuligni ITA Kiefer Racing (Suter) 1m 47.741s