Il y aura bien deux motos engagées au prochain Grand Prix d’Espagne de Moto2 le week-end prochain. Dominique Aegerter a peut-être été abandonné en plein Grand Prix des Amériques par un Danny Kent qui a sans doute tourné le dos à sa carrière, mais à Jerez, le box du team Kiefer sera au complet. Un fidèle de châssis Suter sera de la partie. Un certain Federico Fuligni, âgé de 21 ans.

Chez Kiefer et même dans l’entourage de Danny Kent, on n’a toujours pas compris ce qui s’est passé dans la tête du pilote britannique Champion du Monde de Moto3 en 2015. Mais la page est maintenant tournée. Le quatrième rendez-vous de l’année en Moto2 marquera en effet l’arrivée dans le grand bain de Federico Fuligni.

Le Bolognais, cependant, n’est assuré de son sort que pour ce seul Grand Prix d’Espagne : « la décision de l’équipe au sujet du pilote qui continuera la saison 2017 au sein de Dominique Aegerter est toujours à l’étude » assure-t-on au sein du team Kiefer. « La réponse ne va plus tarder. En attendant, nous sommes heureux d’annoncer le jeune et ambitieux Federico Fuligni comme remplaçant. Il ne fera que la course de Jerez avec la Suter MMX2 de l’équipe ».

Ce ne sera pas la première expérience de Fuligni à ce niveau. Il compte en effet déjà sept Grands Prix à son actif, dont la finale 2016 à Valencia. Sa meilleure performance est une dix-huitième position à Misano. Il a une bonne connaissance du châssis Suter pour l’utiliser lors de ces courses de prédilection qui font le calendrier du championnat d’Europe de Moto2.

« C’est bien sûr une belle opportunité » a commenté le pilote. « Rouler avec les meilleurs pilotes du monde est toujours quelque chose de spécial et je retrouve une Suter après le championnat d’Europe disputé il y a deux ans. Cependant, je vais découvrir une nouvelle équipe et des exigences différentes. J’essaierai de m’adapter aussi vite que possible. Je ferai de mon mieux. C’est un défi que je suis prêt à relever ».

Aegerter rêvait mieux comme nouvel équipier, mais il devra se contenter de cet Italien qui devrait, contrairement à l’Anglais déserteur, rester jusqu’à la fin de sa mission.

Tous les articles sur les Pilotes : Danny Kent, Dominique Aegerter

Tous les articles sur les Teams :