A peine descendu de sa Honda RC213V, Marc Márquez n’a pas hésité à reconnaître la supériorité de son coéquipier aujourd’hui. Il s’en est confié au micro du site MotoGP.com  après un week-end qui conforte sa confiance actuelle.

Félicitations pour votre deuxième place. Cela a paru être une course difficile. Vous aviez un pneu arrière dur alors que Dani avait un médium. Avez-vous pensé pouvoir le rattraper ?

Marc Márquez : « Oui. Honnêtement, j’ai attaqué et essayé de rester à une ou deux secondes derrière lui pour essayer de le passer à la fin, mais depuis le début je sentais que le pneu avant était trop tendre et engendrait trop de mouvements. C’était presque critique. Et donc, je savais que dans ces conditions, Dani est le meilleur. Je veux dire qu’il est vraiment coulé, il force moins au freinage. Je savais que ça allait être difficile mais même si c’était le cas, j’ai essayé jusqu’à la fin. Mais quand il ne restait que trois tours, je me suis fait une grosse chaleur et me suis dit « OK ». J’ai vu que la deuxième position était une vraiment bonne place ici. Je suis très heureux car je peine toujours à Jerez, mais nous avons été forts ici, je suis très confiant. »

Crédit photo: MotoGP.com